Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

Leçon de Touraine

By Omar de Loire

Crédit photo couverture: Gregory Cherrier

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

La Playlist You Tube

Cliquez sur le logo pour écouter la Playlist sur Spotify ou Deezer



De Omar à la charcuterie

Salut la famille du Sac à son, je commence par me présenter, je m’appelle Omar et je suis originaire de Saint Pierre des Corps dans la banlieue de Tours. Je suis n°8 d’une fratrie de 10 enfants. C’est d’abord à mes frères et sœurs que je dois d’avoir baigné dans plein d’influences musicales. Les années ont passé et ma passion pour la musique n’a fait que s’étendre à de nouveaux styles. J’ai commencé à organiser des soirées privées qui m’ont conduit à me faire surnommer Dj Halouf (car la consigne était de ramener un truc à boire et à manger mais pas de porc). En gros, je suis devenu Dj malgré moi.

Ces soirées privées m’ont conduit à l’organisation d’un festival dans lequel je proposais un blind-test déjanté qui m’amènera par la suite à créer la Charcuterie Musicale, devenu une véritable institution culturelle locale en Touraine et qui s’est rapidement diffusé aux quatre coins de la France ! C’est là que j’ai commencé à promouvoir les artistes tourangeaux en éditant des compils  intitulées « Leçon de Touraine » avec des artistes de mon terroir. Il faut dire qu’ici, il n’y a pas moins de 3 institutions qui forment des musiciens professionnels ! On compte plus de 300 groupes ou artistes dans tous les styles musicaux.

Leçon musicale made in Touraine

On commence par la famille avec un titre du dernier album éponyme de mon cousin Brahim « Ainsi vivent les hommes ». Tours est un haut lieu du dub avec le label Ondubground ou encore Brigante Record le label de Biga Ranx. Je vous propose son titre « Les poches » et un titre de son frère Atili Bandaléro en feat avec Green Cross et Joseph Cotton !

Pour préserver une bonne empreinte carbone, ici on voyage en musique de bar en bar, de festival en festival avec le duo Péroké qui distille un électro mélangé à des sons du monde entier. Sur le titre, on retrouve les voix d’Anissa Bensallah et de Hend El Rawi (la chanteuse d’Orange Blossom). On reste dans le monde arabe avec Mat El Saïd et ses magnifiques clips faits d’archives vidéos avant de s’envoler vers les sonorités de Madagascar avec Electric Vocuhila.


Sans décalage horaire, mes oreilles s’envolent aux Caraïbes grâce à CalypZoo avant d’atterrir à Lagos pour danser au rythme de Waï Afrobeat. Il est 21h42 et je me retrouve en Inde avec mes potes Bonz, Absurde Mc sur un son de Melbeat. En parlant de pote, je vous en présente deux autres : Mazette, et Enricque D’Shawn.
Le voyage se poursuit dans l’espace avec un titre de G. Bonson et on revient sur Terre avec la douce voix de Tsoon et le rap posé de vssvd (prononcez assad).
Peu connue en France, elle enchaîne les concert aux quatre coins du monde, découvrons ensemble l’univers chamanique de Morgane J.

Un peu de pop avec les Toukan Toukan et leur titre Animal inspiré de cette année de restriction. Un peu de rock débile avec les Politic Lovers ! Débile comme le titre de Cadillac (chanteur de Stupéflip). Un peu de groove avec un titre de Moonback Stage qui semble venir tout droit des States.
Et on termine avec une pointure locale Rubin Steiner et son hommage aux femmes chanteuses. Dans son dernier album, il fait chanter la voix de Google.

Voilà un aperçu des sons de mon terroir, j’espère que ce voyage en Touraine vous aura donner envie d’en découvrir plus. Pour cela, je vous invite à rejoindre mon groupe Facebook « Leçon de Touraine » et comme on dit par ici :

Que la musique soit fête !

Please follow and like us:
Pin Share