Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son
graffiti Nimes

J.S Ondara, c’est notre printemps à nous !

Suivez-nous sur nos différents réseaux:

Temps de lecture : 2 min

Ça y est, le Printemps est là !

Printemps de la renaissance, Printemps de la vie ! On voit la vie en grand, on se dit que tout semble possible, que rien ne pourrait nous arrêter. On court, on crie, on chante, on sourit. Oui c’est tout ça le printemps.

Pour accueillir cette saison, il nous fallait quelque chose de lumineux, de frais. Alors j’ai choisi de vous parler de J.S Ondara.

Sur la route de son « AMERICAN DREAM »

J.S Ondara . Photo prise umusic.ca

J.S Ondara est un jeune artiste Kenyan, auteur, compositeur, chanteur. Il a grandi à Nairobi dans une famille modeste. En 2013, il quitte le Kenya pour s’installer aux Etats-Unis, à Minneapolis. Il tombe sur une vieille guitare Yamaha, sur laquelle il apprend à jouer, seul. Et dès qu’il est capable de plaquer quelques accords, de quoi accompagner ses mélodies et ses textes, il commence à écumer les scènes ouvertes et autres cercles de chanteurs amateurs. Il nous propose de vivre son « American dream » à travers ces chansons. Il nous invite à un grand voyage. Sa musique est sincère, authentique. On est comme envouté par ses douces mélodies. Son univers sensible, parfois mélancolique nous a séduit. En entendant sa voix profonde et intense, on a été littéralement conquis.

J.S Ondara nous propose une musique folk & blues puissante, brute, authentique. On ne peut s’empêcher, en écoutant, de penser à Bob Dylan, à Neil Young. Il a sorti le single « American Dream » en octobre 2018. Son premier album Tales of America est sorti en février 2019. Album réussi et bien maîtrisé.

J.S Ondara nous donne une belle leçon de vie, en nous montrant que le courage et la détermination nous emmènent au bout de nos rêves et bien plus encore.

Photo de couverture : Aina

Écrit par :

Aina dit l’aigleguerrier/ Rédacteur en chef- Chroniqueur : Ma vie est un Meltingpot de rencontres, d’univers différents. J’aime refaire le monde au comptoir des possibles, discuter philosophie jusqu’au crépuscule.

Please follow and like us: