Chargement

Maverick Sabre, la chaleur dans sa voix

C’est un dimanche matin de la mi-février. Pourtant, le printemps est déjà là. On sait bien que c’est pas normal. Mais la tentation est grande d’en profiter. De se la couler douce. Café en terrasse. Balade à la campagne. Rire avec les potes. Embrasser l’amoureux. Et écouter Maverick Sabre. Car il y a de la chaleur dans sa voix à ce type-là. Il y a fort à parier qu’il est né l’un des rares jours où le soleil baignait sur Londres. Dans sa voix, il y a toutes sortes d’émotions aussi. Qu’elles soient lumineuses ou sombres, il les travaille comme des diamants. Ça donne envie de s’enrouler dedans. De se laisser posséder. Surtout quand il invite Jorja Smith à poser elle aussi sa voix de diamant. Ça me serre le cœur de les entendre ensemble. Tu sais, ces moments où tu ressens toute la beauté de la musique et que tu te dis que, quand même, l’humanité fait de belles choses. Il y a de l’espoir chez Maverick Sabre. Il en faut bien pour un dimanche de printemps en février.