Site icon Webzine musical sans frontière

WIDOWSPEAK: Folk Délicieuse

pochette article : widowspeak

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

Alignement des étoiles, des planètes, des cœurs. La vie nous sourit et on lui sourit aussi. Notre regard sur le monde est plus apaisé, plus doux. Pas besoin de débat interminable, ni de donner une signification mystique à tout cela. C’est juste l’envie de voir les choses différemment, de prendre du recul sur les émotions qui nous envahissent, de prendre de la distance par rapport à ce qui nous entoure. On se laisse porter par ce sentiment de légèreté, guider par nos propres envies, nos propres désirs. Notre mantra du moment: « on s’écoute ». On dit « Stop » à ce qui nous blesse, nous encombre. Un pas de coté qui nous permet de nous recentrer sur l’essentiel et d’avancer dans nos projets, de redéfinir nos objectifs. On est prêt à se lancer dans de nouveaux défis, à affronter les prochains mois avec détermination. C’est peut-être pour nous le moment du fameux adage: » le premier jour du reste de ta vie ».

Sur notre chemin, pendant que nous faisions ce pas de coté, on a croisé la musique envoûtante du groupe Widowspeak. Une belle découverte musicale que l’on partage avec vous.

Un duo bouleversant

Widowspeack

Les rockers indépendants new-yorkais de Widowspeak sortent leur sixième album The Jacket. Sur cette production, le duo retrouve une partie des musiciens avec qui il avait travaillé sur leur première création, à savoir le batteur Michael Stasiak ainsi que le bassiste JD Sumner et le pianiste Michael Hess. Widowspeak façonne une musique aux accents de Dream pop, allant sur des notes parfois plus folk et flirtant de temps en temps avec des tonalités de Jangle pop.

La première fois que l’on a entendu le duo de Brooklyn composé de Molly Hamilton et Robert Earl Thomas, on a été comme happé dans un tourbillon de douceur. C’est comme s’il nous avait enveloppés d’un plaid moelleux et nous avait fait un gros câlin tout doux. C’était tellement agréable. La voix de Molly est un susurrement suave. L’intensité dans son chant nous a hypnotisés. La musique qui l’accompagne, est à l’image de sa voix, d’une incroyable délicatesse. La batterie est léchée et la guitare d’une fluidité angélique. C’est avec le titre While You Wait que commence l’album. Voici un extrait du live KEXP 2022 pour vous donner un aperçu de leur musique.

Live Kexp: While You Wait de Widowspeak

Il y a dans la musique de Widowspeak une simplicité touchante. Le duo ne joue pas sur des effets tonitruants ou fantasques que l’on entend parfois chez certains artistes. Leur musique est assez dépouillée et brute. Les New-yorkais déroulent leurs sons avec une authenticité captivante.

Le titre Slow Dance est d’une tendresse bouleversante. Morceau pop rock rêveur inspiré des années 60. Le gimmick de guitare de Thomas transcende le morceau. Une ritournelle qui infuse au plus profond de nos cœurs. La voix de Molly reste toujours aussi juste et émouvante. Bien que les morceaux soient par intermittence teintés de mélancolie, on a le sourire. Voilà un paradoxe, mais il est là, le pouvoir de Widowspeak, c’est de nous faire aimer ça sans que cela nous plombe.

Audio: Slow Dance de Widowspeak

La palette de Widowspeak est vaste. Et ils nous le prouvent tout au long de The jacket. Sur le morceau The Drive, ils nous embarquent avec une ballade pop folk paisible. Le titre commence tranquillement et se densifie à la moitié du morceau avec l’entrée de la guitare électrique et du piano qui va apporter une touche psyché sur la fin.

Dans le clip de The Drive, le groupe nous embarque pour un road-trip en total accord avec l’ambiance du morceau. On apprécie le soin que le groupe apporte au visuel de chaque clip. Toujours de qualité, avec de belles esthétiques.

Clip: The Driver de Widowspeak

C’est beau de voir que juste deux guitares et une voix peuvent changer nos vies, rendre les choses plus douces, plus simples. Widowspeak signe ici une moment de grâce et de douceur que l’on aime tant. Le titre Plum qu’il interprète ici est extrait de leur album éponyme sorti en 2020.

Widowspeak est le genre de groupe dont on ne peut que tomber en amour. The Jacket est un album delicieux. Les New-yorkais nous ont touchés en plein cœur avec leurs mélodies rêveuses. La voix suave et enivrante de Molly s’harmonise parfaitement avec la musique de Thomas. C’est un duo d’une authenticité bouleversante que l’on est content d’avoir croiser sur notre route.

Écrit par :

Aina dit l’aigleguerrier/ Rédacteur en chef- Chroniqueur : Ma vie est un Meltingpot de rencontres, d’univers différents. J’aime refaire le monde au comptoir des possibles, discuter philosophie jusqu’au crépuscule.

Please follow and like us:
Quitter la version mobile