Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son
voyage en eclectisme

Voyage en Éclectisme

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 2 min

Vous êtes sur le Sac à Son Airlines à destination du plaisir ! Nous mettons tout en oeuvre pour que vos découvertes musicales soient des plus agréable avec le plus d’éclectisme possible. Des turbulences à signaler avant votre départ, certains titres ne seront pas dispo sur les plateformes Spotify ou Deezer, c’est le prix de la rareté, et on ne voudrait vous en faire rater aucune! Aller sans plus attendre, destination Éclectisme!!

Playlist Voyage en Éclectisme

Cliquez sur le logo pour écouter la Playlist sur Spotify ou Deezer

Playlist Voyage en Éclectisme sur Spotify
Playlist Voyage en Éclectisme sur Deezer

FRANCE

On ne présente le marseillais de Chinese Man qui vient de sortir son EP solo. En feat K.T Gorique, rappeuse suisse au flow incisif, Matteo s’impose en maitre incontesté du maniement des beats. L’association est une vrai pépite.

Youkounkoun c’est en Guinée mais c’est aussi un duo parisien qui nous fait voyager! « Envie de toi, envie d’amour » nous rappelle un Peter & Sloane bien 80’s. Attention, la version n’est dispo que sur Youtube malheureusement mais on avait pas envie de vous faire rater ça!

AFRIQUE

Guinée : On commence ce voyage avec John Ozila. Africa Sound issu de son tout premier album en 1978 sur lequel on retrouve son tube La Kumba . Époque apogée de Boney M. et du disco, c’est indémodable!

Kenya : On a découvert Kauma Boys Band sur la chaîne Youtube Africa Musica Club qui recense une multitudes de pépites afro rétro! Fraîcheur et soleil garantis! Là encore, version youtube uniquement tellement la qualité sur Spotify et Deezer était horrible!

Niger : Retour en force pour Ibibio Sound Machine avec un album produit par Hot Chip. On reconnait l’influence musicale derrière les protégés de LCD Soundsytem. On pense direct à Dance Yrself Clean et son synthé électro. La charismatique chanteuse nigériane Eno Williams transporte ce morceau dans une afrique moderne et dancefloor.

EUROPE

Athènes : De grandes influences funk soul mêlées aux rythmes afro-latins pour le beatmaker athénien Kill Emil. On l’avait repéré sur une collab avec l’Entourloop sur l’album Le Savoir Faire (The People an the Police). Né au Brésil, il revient aux sources hip-hop teinté de cumbia pour un titre catchy et envoutant.

Pays-bas : Le nouveau titre Look At Me nous rappelle qu’ils sont encore là, prêts à en découdre . Et non, on n’avait pas oublié les hollandais de De Staat. D’abord parce que ce sont des shows-mans incroyables et que leur rock alternatif puise dans un style infini de références et de mélanges musicaux. C’est fracassant, dark et prenant !

Londres : Avec Boasty, le britannique Wiley convoque un casting prestigieux! L’acteur Idris Elba, notre jamaïcain préféré Sean Paul et la pulpeuse Stefflon Don. Récompensé d’une médaille par la Reine d’Angleterre (sisi en 2018!), il continue son ascension sur le mont Grime, Reggaeton et Dancehall.

Derrière Don’t se cache Flora Wallace et Cosmo Sheldrake. Et comme nous, Sheldrake est un grand voyageur. Il parcours le monde avec son enregistreur de poche pour composer ses sons et joue plus de 30 instruments! Issu de leur nouvel EP Do, le titre Did don’t do est une collection puissante et dansante de boucles entrainantes.

Glastonbury : Archie et Josh, deux amis d’enfance lance Sad Night Dynamite et sont très vite repérés par Gorillaz. Peu étonnant alors que le titre Krunk nous rappelle la voix microphonée de Demon Albarn sur Feel Good Inc. Un mélange de hip hop, G-funk urbain et mélancolique. Un détour par Barcelone cet été vous permettra de les voir au Primavera Sound Festival!

Italie : Découvert sur un feat avec Dope DOD sur Blood Shake, Salmo n’en est plus à son coup d’essai aujourd’hui. Leader du rap underground en Italie, il s’associe entre autres à Machete, Lazza pour former un crew détonnant.

Asie

Turquie : Que dire sur Batuflex si ce n’est qu’en deux secondes, on identifie volontiers un Jul ou un Naps! Dalga (vague en français) a déjà cumulé plus de 31 millions de vue sur youtube. On surfe toujours clairement sur le succès d’une onde marseillaise organisée.

Depuis Istanbul, on vous présente Baris K, dj qui a su s’emparer avec brio des titres bien connus des 70’s sur son album Istanbul 70. Il ajoute une dose de disco et de house pour rendre un sexy Disko Kebab à partir d’un morceau tomber en désuétude. Un bijou!

Amérique du Nord

Los Angeles : Voilà que Duckwrth revient sur le devant de la scène avec un titre hyper dancefloor Power Power. Il remet en question l’image américaine du pouvoir, un marché des illusions entre apparences et véritable force. Un clip simple en noir et blanc montrant Durthwrth dansant succède avec une sobriété efficace au Power de Kanye West très bling bling au Valhalla.

Massachusetts : De la synthé-pop avec un titre de Boy Harsher, Autonomy, issu du dernier album The Runner. Fidèles à eux-même, ils proposent des sonorités électro aux accents cold et darkwave. 3 dates françaises sont prévues cet été le 27 mai à Lyon, 5 juin à Marseille et 29 août à Paris.

Amérique du Sud

Rio : C’est Voilaaa Sound System nous l’avait fait découvrir lors de son interview. Il partait sillonner les routes l’été dernier pour une série de concert avec Joao Selva. Vapeurs tropicales et fraicheur créoles 70’s, Navegar s’annonce comme une croisière festive entre les Caraïbes et le Cap Vert.

Caraïbes : Destination Belize et Honduras avec The Garifuna Collective. Après la mort du chanteur Andy Palacio en 2008, ils se sont réunis afin d’honorer la culture caribéenne garifuna (mangeur de manioc en français), inscrite au patrimoine moral et immatériel mondial de l’Unesco. Ideruni (aide) est un hymne punta rock entrainant.

On rentre en France mais en fanfare avec un duo mais sans notre valise! On savait que Rebeka Warrior avait lancé son label (Warrior Records), elle nous en avait parlé quand nous l’avions interrogé pour la sortie du dernier album de Mansfield Tya. Marlène Saldana, éblouissante performeuse de la pièce Showgirl dont Rebeka signe la partie musicale, est invité sur ce titre décalé, punchy et humoristique.

Ecrit par :

Roxane Puthontheredlight / J’aime chiner les pépites dans les 1ères parties et les petits festivals underground. Toujours au taquet sur le dancefloor, on me trouve la plupart du temps devant la scène.
Chroniqueuse de charme pour les Sunday Morning et les lives reports.

Please follow and like us:
Pin Share