Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son
Couverture article de playlist " Une histoire de vinyle

Une histoire de Vinyles

By Ayamé Herreboudt

Suivez-nous sur nos différents réseaux:

La Playlist YouTube



Temps de lecture : 2 min

Je ne trouvais aucun intérêt aux vinyles qui encombraient ma maison depuis petite mais il s’avère qu’à 14 ans je suis tombée sous le charme de leurs sillons. J’ai donc attrapé la même maladie que mon père, j’en déduis que c’est sûrement héréditaire…
Je me rappelle lorsque j’avais 12 ans, mon père m’avait demandé ce que je comptais faire de tous ses vinyles lorsqu’il ne serait plus là et j’avais répondu innocemment « bah je les vendrai, ça peut me rapporter pas mal ! ». Mon père avait rigolé mais m’avait dit « tu sais qu’ils ont tous une histoire ».
C’est pourquoi aujourd’hui j’ai décidé de faire une playlist regroupant chaque chanson d’un vinyle que je possède car c’est vrai, chacun de mes vinyles a une histoire que je souhaiterais partager avec vous.

BLUE LINES-MASSIVE ATTACK

Cet album en complémentarité avec les deux autres albums (Mezzanine et Protection) de mon groupe de trip hop anglais favori m’ont été offerts par mes amis pour mon 17e anniversaire. J’ai été tellement surprise et je n’ai rien pu écouter d’autre pendant des mois ! J’ai décidé de ne mettre qu’une chanson parmi toutes les merveilles qui ont pu être écrites : Safe From Harm, une des chansons que je connais par cœur. La voix de Shara Nelson et les parties de 3D (Robert del Naja) forment une bonne harmonie.

99,9%-KAYTRANADA

J’ai trouvé cet album par chance en me promenant à Cultura et j’ai sauté sur l’occasion. C’était pendant le confinement de 2020, je ne voyais plus personne et ce vinyle pour lequel j’ai dépensé mes derniers euros m’a revigorée ! Étant déjà une grande fan de KAYTRANADA surtout avec la sortie de son album BUBBA en 2019 qui m’avait séduite, la chanson TOGETHER en feat avec GoldLink, que j’affectionne particulièrement aussi, est un vrai boost de motivation pour travailler.

WALKING WOUNDED-EVERYTHING BUT THE GIRL

Mon père s’était commandé énormément de vinyles à ce moment là, tous les jours de nouveaux colis arrivaient et j’avais pour habitude de les ouvrir (car c’est mon péché mignon haha). Cette fois-la, j’étais avec des amis et j’ai ouvert le colis sans demander l’autorisation pensant qu’il était pour mon père. Mais j’ai appris après que ce vinyle était censé être une surprise pour moi… j’ai ruiné la bonne intention d’un père haha.
Mais malgré cette gaffe, cet album est un beau mélange d’électro et de la douce voix de Tracey Thorn qui a fait fureur jusqu’au Japon.

INVINCIBLE-MICHAEL JACKSON

Le vinyle que je possède de cet album est un picture disc coloré en édition limitée dont je ne suis pas peu fière. Un cadeau inattendu après un examen mais qui est une valeur sûre dès que je n’ai pas d’idée d’écoute.
Cet album est pour moi le meilleur de Michael Jackson, c’est un sans faute et les chansons se différencient toutes entre elles. J’ai décidé de vous proposer ma préférée de l’album et aussi la plus belle selon moi.

THE E.N.D-BLACK EYED PEAS

Ce fameux album de BLACK EYED PEAS est vraiment l’Album qui a bercé mon enfance. Je me souviens du haut de mes 10 ans avec mon vieil iPod rempli de 3-4 albums qui se battaient en duel, j’écoutais en boucle durant les longs trajets en voiture THE E.N.D en chantant avec un anglais approximatif. Lorsque j’ai trouvé cet album en vinyle dans une petite boutique en Thaïlande pendant mon voyage, tous ces souvenirs ont ressurgi et j’ai ressenti cette vague de nostalgie parcourir mon corps. C’est une sensation très spéciale et l’album est toujours aussi intemporel.

FUCK THE WORLD-BRENT FAIYAZ

Lorsque Brent Faiyaz a sorti son vinyle en édition limitée, j’ai voulu me ruer sur l’occasion mais le prix m’avait vite calmée. J’ai laissé ce désir de côté mais je me plaignais à certains de mes amis comme ils en avaient l’habitude haha. C’est alors peu après mon anniversaire que je reçois un colis à mon nom alors que ni moi ni mon père n’avions commandé quoi que ce soit. En ouvrant le colis je découvre que c’est exactement l’album que je voulais : FUCK THE WORLD. J’ai tenté de savoir de qui venait ce cadeau et j’ai finalement appris qu’un admirateur secret avait voulu me faire plaisir…Mais il reste encore beaucoup de mystères à propos de l’envoyeur. A côté de cette anecdote plutôt marrante, Brent Faiyaz est un artiste qui combine à la fois un chant RnB et des paroles à la Hip Hop. Mon album préféré reste tout de même Sonder qui présente des musicalités de Jazz et Soul.

Je n’ai pas voulu vous partager l’ensemble de mes souvenirs associés à tous mes vinyles car ça aurait été beaucoup trop long alors j’ai choisi ceux qui me tenaient le plus à cœur. J’espère que cette sélection éclectique vous en apprendra plus sur la valeur de cet objet qui semble singulier au premier abord, mais qui peut valoir de l’or selon l’attention que lui porte son possesseur. C’est à travers mon histoire personnel que je souhaitais vous montrer à quel point une collection de vinyles peut graver des souvenirs comme ils ont pu eux même être gravés par les notes d’une chanson.

Photo de couverture : Ayamé Herreboudt

Please follow and like us: