Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

TEKE :: TEKE, trésor de printemps

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

Sortir de sa zone de confort, oser affronter la nuit. Ne plus avoir de filet de sécurité, sauter dans le vide de l’inconnu. On a tous peur de faire ça, parfois on est paralysé, on s’empêche d’avancer. On préfère se tourner vers ce qui nous rassure, nous semble facile sans pour autant que ce soit bon pour nous. Et puis après tout pourquoi oser l’inconnu? Pourquoi tenter l’impossible? Pourquoi aller sur un chemin que l’on ne connait pas ? On se les pose souvent ces questions.

Et voilà notre réponse : on sort de notre zone de confort pour toucher l’inconnu, pour vivre des choses qui nous dépassent, qui nous surprennent, qui nous touchent là où on ne s’attendait pas. Pour se sentir plus vivant. On agrandit notre champ des possibilités, notre univers. On conquiert un monde qui nous était encore invisible. On ne sait jamais ce qui va nous arriver et on fait place à ce qui vient. Faire que nos vies ordinaires touchent du bout des doigts, l’extraordinaire. Quelques fois on se prend des gamelles, des murs qui nous font mal. Mais bien souvent arrive cet instant magique. Ce bonheur qui émerge de nulle part. Cet imprévu qui nous percute en plein cœur. Le présent s’invente au fur et mesure, palpitant, intense, surprenant. Oui la vie, c’est prendre des risques. On s’est pris des claques mais qui nous ont aussi fait des déclics. Certes on trébuche de temps en temps, mais jamais on renoncera à avancer vers l’inconnu.

C’est un peu la même chose avec la musique. Vous allez nous dire que le risque est moins grand et surtout moins douloureux, mais n’empêche ; combien sont ceux qui restent dans leur zone de confort musical, qui n’osent pas aller vers des contrées inconnues, parce qu’ils n’essaient pas ou qui ne prennent pas le temps. À notre modeste niveau, nous essayons de vous emmener vers des terres mystérieuses. Nous vous proposons d’être votre guide dans ce vaste monde des possibles. Nous ne garantissons pas que tout sera bien, cependant l’aventure peut en valoir la peine. On vous tend la main, à vous de tendre l’oreille…

Aujourd’hui on vous propose de découvrir l’incroyable univers de TEKE::TEKE !

Trésor Canadien

Voilà un groupe qui n’a pas peur de sortir de l’ordinaire. TEKE::TEKE est un band de surf-rock japonais venu du Canada. Rien que ça quoi. Et bien sûr, ça a titillé notre curiosité et du coup on s’est penché sur cette affaire.

Le groupe est composé de 7 musiciens : les guitaristes Hidetaka Yoneyama et Serge Nakauchi Pelletier, le bassiste Mishka Stein, la flûtiste Yuki Isami, le batteur Ian Lettre, le tromboniste Étienne Lebel et la chanteuse Maya Kuroki.

Photo Google – prise sur le site des Trans -https://www.lestrans.com/

C’est un véritable melting-pot musical que nous offre le groupe avec ses musiciens et musiciennes aux talents variés. En lisant des articles sur le groupe, on a appris qu’il s’est formé en 2017 pour un concert en hommage au guitariste japonais Takeshi Terauchi, pour le Distorsion Psych Fest. Lors de leur prestation, les membres de la formation ont remarqué dans la foule une mélomane passionnée. Il s’agissait de Maya Kuroki, celle qui allait devenir leur chanteuse. Comme quoi la vie est pleine de surprises et d’imprévus dont il faut se saisir.

Ça veux dire quoi TEKE :: TEKE ?

Bien souvent les noms des groupes sont énigmatiques et les montréalais ne dérogent pas à la règle. Le septuor a voulu rendre hommage au mouvement « Eleki », (électrique en japonais), référence à la folie pour le surf rock qui s’est abattue sur l’archipel nippon dans les années 1960 et popularisée par l’onomatopée « teketeketeke ».

Trésor Musical

Venons en au fait.

TEKE::TEKE, c’est une machine de créativité et sonorité incroyable. C’est sur le label « Kill Rock Stars » que le groupe a trouvé le chemin de l’épanouissement. Les montréalais mêlent la fougue du punk et du surf-rock à des instrumentations traditionnelles japonaises avec des envolées psychédéliques pour créer ce mélange bluffant d’harmonie. C’est fun, addictif, joyeux. Ils créent des ponts entre des sons que l’on a pas l’habitude d’entendre ensemble. Ça surprend au début, car d’entendre de la flute traversière façon musique traditionnelle japonaise côtoyer des grosses guitares saturées et une batterie qui joue à fond, c’est pas commun. Puis vient ce moment, où on se dit que ça fonctionne bien, je dirais même plus : ça fonctionne de ouf !

Pour vous en donner la preuve, voici le morceau KALA KALA extrait de leur premier album « Shirushi« sorti en 2021. Ce titre ouvre l’album et pose les bases de leurs sonorités.

Intro instrumentale d’une minute avec flûte façon nipponne, guitare aérienne, batterie endiablée pour dynamiter tout ça. Il y a un soupçon d’influence Krautrock. La chanteuse pose sa voix vibrante et donne de la cohésion et de l’intensité à l’instrumentation. On a opté pour une version live du titre KALA KALA, qui vous permettra de voir leur énergie sur scène. C’est de suite plus parlant et plus authentique. Mais on vous a mis aussi le clip, juste après parce qu’il est cool.

Normalement si vous nous suivez assidument, le nom de TEKE::TEKE ne doit pas vous être si inconnu que ça car on avait posté un morceau dans notre playlist Sur nos platines Vol.26. Toutefois, on vous remet le clip en piqûre de rappel ou tout simplement pour le plaisir.

On continue notre exploration dans le monde du septuor. Le morceau SARABANDE est un titre instrumental qui ressemble plus à l’énergie de leur début. Plus psyché, bien perché, on entend une voix lointaine susurrer des mots. C’est assez tripant.

Bon on n’aime pas reprendre ce que disent les autres médias, mais faut avouer que ça collerait bien dans une bande son d’un film de TARANTINO. Faut dire qu’il a de très bons goûts musicaux donc s’il le fait, ça nous fera plaisir.

Dernier morceau que l’on vous présente de « Shirushi« , « TEKAGAMI » est une ballade douce et rêveuse qui se termine avec une envolée instrumentale de cordes et une flûte hypnotique. TEKE::TEKE nous dévoile ici une facette musicale à notre goût trop peu utilisée mais qui présage pour plus tard quelque chose d’encore plus vibrant.

TEKE::TEKE nous attire vers des horizons inconnus. Les Montréalais ont un univers sonore riche et florissant. On a été agréablement surpris par la puissance de leur musique. Les ponts musicaux qu’ils construisent sont en parfaite harmonie. C’est notre trésor de printemps qui donne des couleurs encore plus joyeuses à nos journées. Osez l’inconnu, sautez dans le vide…Et la musique sera, croyez nous, une fête…

Écrit par :

Aina dit l’aigleguerrier/ Rédacteur en chef- Chroniqueur : Ma vie est un Meltingpot de rencontres, d’univers différents. J’aime refaire le monde au comptoir des possibles, discuter philosophie jusqu’au crépuscule.

Please follow and like us:
Pin Share