Chargement

Sweet June ?


Temps de lecture : 3 min

On aimerait bien un doux mois de juin, pour accompagner la liberté qu’on retrouve progressivement. On regarde vers l’horizon, on doute : on va rester isolé, chacun dans sa cabine de plage, chacun campé dans ses certitudes ? Ou bien va-t-on se retrouver, vraiment ?
Le climat ambiant pour l’instant c’est pas ça. La météo encore c’est pas grave, c’est variable, on peut faire avec. Mais le climat social, mondial est plus flippant. Alors pour patienter avant le retour des moments de communion que sont les spectacles vivants (concerts, festivals) qui nous manquent tant : une playlist de 1h30. Un programme éclectique, comme une ode à la diversité : soul, folk, rock, hip hop, electro, groove … Pour tous les goûts, du sucré, du plus acide, du carrément amer.

Douceur

On commence et on finit en beauté et en douceur par deux titres du magnifique album Grande est la maison de Cabane : du folk avec des invités de marque au chant Kate Stables et Bonnie Prince Billy, guitare acoustique, cordes, du piano, une atmosphère propice au recueillement, à l’introspection. Un projet dont le nom et le titre étaient prémonitoires ! Idéal pour ceux atteints du syndrome de la cabane justement, qui ont du mal à retrouver le monde d’après, on peut les comprendre.

Rayon douceur :

  • il y a le groove jazzy poétique inclassable de Chassol.
  • le groove stylé de Steve Lacy.
  • la Soul de Cleo Sol (notre article complet à retrouver ici), de Holy Hive dans un registre teinté de folk (n-ième projet du batteur Homer Steinweiss d’El Michels Affair entre autres…).
  • Le trio soul comme son nom l’indique, Thee Sacred Souls (Daptone records), vient de sortir un single « Give us justice » écrit en réaction après la mort de Georges Floyd. Le contraste est dans la grande tradition de Curtis Mayfield par exemple. La douceur de la musique et des voix en falsetto par rapport à la gravité et à l’engagement des paroles. Ce qui nous amène vers des tonalités aigres-douces.

Aigre-doux

Dans cette playlist beaucoup de découvertes ou de voix féminines en folk, pop, électro, rock. De la douceur mais pas seulement, des pointes d’acidité aussi.

  • Aoife Nessa Frances, Frances Quinlan qui sortent toues les deux leur premier album.
  • La Norvégienne Okay Kaya, mannequin de temps à autres, qui a collaboré avec Jamie XX, King Krule, et nous sort un deuxième album très personnel « Watch this liquid pour itself » , abordant notamment le thème de la dépression.
  • La française Léonie Pernet dont l’EP The craving tape emprunte un chemin plus electro intéressant.
  • Le groupe Babehoven et sa chanteuse Maya Bon qui traite des problèmes familiaux sur le titre « Asshole ».
  • Le duo anglais Sorry sort un premier album pop rock prometteur intitulé « 925 ».
  • Des artistes confirmés aussi comme le groupe The Innocence Mission : Karen Deris au chant et la Cocteau Twins Simon Raymonde aux arrangements de leur dernier opus See you tomorrow récemment sorti.

La fusion hip hop funk Klezmer d’Abraham Inc (Fred Wesley, Socalled, David Krakauer) qui sous des dehors groovy, légers, rend hommage dans le titre Lullaby for Charlottesville, à la manifestante tuée il y a trois ans par un suprémaciste blanc. Ce qui nous amène à des sons plus amers.

Amertume

On bascule dans des climats plus sombres avec :
Buriers (groupe de James P.Honey découvert dans un concert en appart il y a deux ans).
Emily Jane White, auteure d’un très bon album l’an passé Immanent Fire.
Mount Eerie avec la voix de Julie Doiron qui aborde des thèmes lourds dans un folk aux envolées noisy tranchants.

Le hip hop de Jay Electronica feat anonyme de Jay-Z dont on reconnaît la voix pour un titre à la mémoire du rappeur Soulja Slim.

Le mélange d’afrobeat, d’electro, de groove d’Onipa et d’Obongjayar. Des artistes déjà présents dans nos playlists mais ici ce sont des titres plus sombres et tendus.

Côté rock : gros coups de cœurs avec Bambara (nouvel album Stray) et The Wants (premier album : Container). Post-punk, sombre, influence Nick Cave, Leonard Cohen pour les chœurs, chez les premiers. Les seconds proposent un son plus electro, rythmique en avant, post-wave plutôt dansant.
Muzz le nouveau projet du chanteur d’Interpol divise la critique … Faites-vous votre propre idée.
Côté français En attendant Ana sort son deuxième album indie rock très réussi. Là aussi c’est une voix féminine avec Margaux au chant-clavier-guitare.

De la musique pour tous les goûts, toutes les humeurs. En espérant qu’elle vous accompagne, vous conduise à partir à la découverte d’artistes qui ont hâte de retrouver le chemin des scènes pour nous faire partager en live, au plus près, leur univers, leur énergie, leurs émotions.

La Playlist You Tube

Playlist Spotify ou Deezer en cliquant sur le pictogramme :

Photo de couverture : Agnès Lortho

Ecrit par :

Jérome Pifunk / Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi. Et mon petit kif, préparer et animer les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h! Co-animateur de notre émission radio sur Raje.

Photo de couverture : Agnès Lortho

Suivez nous sur :