Chargement

Mowukis, guider dans nos onirismes.

14 Partages

Bon matin les sondeurs !

Il est midi, sous la couette, et par la fenêtre on aperçoit les feuilles des arbres qui brunissent. L’automne est là. Et avec lui l’envie de se créer une bulle bien confortable pour préparer l’hiver.

Ça tombe bien, on a trouvé la BO parfaite pour accompagner cette saison crépitante : Mowukis. Une découverte Paloma, qui a eu la géniale idée de programmer ce jeune homme en première partie de José Gonzales & The String Theory vendredi.

Dans la pénombre de la grande salle, Mowukis était seul en scène pour ouvrir la soirée. Un challenge relevé haut la main. En une chanson à peine, on s’est retrouvés propulsés dans son univers mélancolique et pourtant si radieux. Avec guitare, synthés et machines, il nous a fait planer comme sur un long rêve agité dont on se réveille en se sentant un peu fiévreux mais pas mécontent de l’être. Sa voix venait sublime le tout pour nous guider dans nos onirismes.

A écouter sous les couvertures ou en se baladant dans les rues à la lumière d’automne.

14 Partages
14 Partages
Partagez14