Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son
Pochette article LUMP Laura Marling

Sunday # Morning : LUMP, une belle étrangeté

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

Mike Lindsay, chanteur et musicien du groupe Tunng et Laura Marling, auteure-compositrice-interprète , anglais tous les deux, forment le duo LUMP. Leur deuxième album, Animal est sorti au cœur de l’été chez Partisan Records. Ce projet cultive depuis 2016 une belle étrangeté en alliant les sonorités folk-tronica de Lindsay à la voix magique de Marling.

Photo Matilda Hilljenkins

La rencontre

Leur rencontre date de 2016 après un concert de Neil Young à Londres. Et ils ont quasi immédiatement décidé de travailler ensemble : un vrai coup de foudre artistique. Timing parfait pour Mike qui était en quête d’une voix pour ses compositions instrumentales.
Un court album pop-folk synthétique résulte de cette collaboration spontanée en 2018. Il avait été élaboré selon le principe suivant : Lindsay avait donc déjà écrit la musique et Marling, sans écoute préalable, était venue en studio pour écrire les paroles. Le résultat était plus que prometteur, il atteignait des sommets comme sur May I be the light ou sur le très « Kate Bush » et plus pop, Curse of the Contemporary dont voici l’excellent clip :

Petite bizarrerie, le dernier titre ironique LUMP is a Product, égrène en musique la liste des personnes qui ont participé au projet, dans un style futuriste et robotique.

Animal

Une tournée a suivi et le plaisir pris lors de cette aventure leur a donné l’envie et l’énergie de poursuivre la collaboration pour un deuxième album.  L’alchimie entre les textures électroniques et la voix de Laura est totale.
On y trouve d’excellents titres comme Gamma Ray, Animal, We cannot resist, imparable, et Climb every wall dont voici le clip :

L’écriture de Lindsay se rapproche plus de l’électro-pop que sur le premier LP de LUMP ou sur les albums de Tunng.
Mais Pop pour LUMP ne signifie pas vraiment léger, les climats sont souvent étranges ou mélancoliques. Par exemple sur Animal, la chanson titre, on a droit à  un rythme assez enlevé, une chanson dansante mais les paroles sont plus sombres qu’il n’y paraît au premier abord.

On trouve aussi dans un style plus proche de la folk épurée de Laura Marling, la chanson Red snakes, laissant toute la place à sa voix sublime et son interprétation touchante.

Profitons-en pour parler de Laura Marling et de sa carrière solo déjà bien étoffée.

Laura Marling

Laura est née en 1990 d’une mère professeur de musique et d’un père possédant un studio d’enregistrement. C’est lui qui l’a initiée à la guitare folk. Précoce, à 16 ans elle s’installe à Londres, fréquente alors la scène « Nu folk ». Elle sort en 2007 un premier EP suivi d’un album en 2008 !
Tout au long de ses 7 albums et de ses concerts, elle a su trouver son public.
Deux titres pour donner envie de découvrir l’univers de ses premiers albums ; du classique guitare voix à des chansons plus lyriques et orchestrées, en passant par du folk plus rock ou même des accents country.

What he wrote (2010) présent dans la BO de Peaky Blinders :

Soothing (extrait de Semper femina 2017) est plus proche musicalement de LUMP.

En 2017, elle s’est inscrite en master de psychanalyse. Cela a une certaine influence sur ces textes, elle qui consigne ses rêves dans un carnet et s’en inspire pour écrire.

Son 7ème et dernier album Song For Our Daughter est sorti en plein confinement de 2020 sur Partisan records également. Elle n’avait pas voulu repousser la sortie, en se disant que ce disque pouvait toucher des gens, leur apporter quelque chose en ces temps difficiles. Et elle a eu raison car il est magnifique. Pour ce disque, Laura a pensé à sa fille. En s’interrogeant sur comment la guider, la préparer à la vie, elle aborde différents aspects de la féminité dans la société. Musicalement, c’est somptueux, piano, guitare acoustique, arrangements de cordes. Tout en douceur, et la voix belle à pleurer. Comme sur « The end of the affair », « Only the strong » ou de « Blow by blow » à écouter ici :

On vous souhaite de longues, belles, lumineuses, riches et émouvantes heures d’écoute en compagnie de ces artistes.
Au final, c’est un double  Sunday Morning pour le prix d’un : LUMP et Laura Marling. Et attention, teasing ! Ce n’est pas fini car le mois prochain sera l’occasion de creuser encore le sillon de Mike Lindsay. Cette fois à travers un autre de ses side-projects : un album collaboratif sorti en début d’année 2021 dont l’initiateur français, féru d’électro et de tango ne vous est sans doute pas inconnu…

Photo de couverture : Agnès Lortho

Ecrit par :

Jérome Pifunk / Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi. Et mon petit kif, préparer et animer les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h! Co-animateur de notre émission radio sur Raje.

Please follow and like us: