Webzine musical sans frontière

Ghost of Christmas,

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 2 min

Ça pique, ça tangue, normal c’est le lendemain de la Féria ! On a perdu des points de vie, mais on est là ! On branche les enceintes, on se pose dans le transat, on sirote une menthe à l’eau pour se mettre bien et on essaie d’oublier nos excès de la vieille. « Plus jamais ça », c’est ce que l’on se dit tous après une soirée bien arrosée… Mais on est là comme tous les dimanche pour vous présenter un coup de cœur. Aujourd’hui on a choisit le duo  » Ghost of Christmas « . On espère que le son de « Ghost of Christams  » vous fera du bien !

Un duo de talents

Repérés par Laurent Garnier lors la sortie de leur 1er EP « Awake« en 2015, le duo GHOST OF CHRISTMAS (Martin Mey et Gael Blondeau) sortait en septembre dernier leur deuxième EP « Connect the Dots » qui mêlait avec finesse sonorités UK bass et une électronica aux accents de house organique et de dubstep poétique et expérimental. Alors que le duo s’apprête à partir pour une tournée chinoise, ils nous livrent le premier extrait de leur prochain EP « The Difference » à venir fin novembre.

Un duo complémentaire

Ce que l’on aime dans Ghost of Christmas, c’est le mariage de la voix envoûtante de Martin Mey et des basses profondes produites par Gaël Blondeau(Chamade Beat). Ça donne une profondeur et une ambiance intimiste aux morceaux. Avec « Don’t Get me Wrong » le groupe va plus loin dans l’incarnation de son identité, avec une bombe à la dimension live et dancefloor unique.

Boucles de synthés entêtants, beats accrocheurs et voix aérienne, les phocéens reviennent avec un titre puissant, dansant et libérateur, à la croisée de Ennio Morricone et 4hero dans une ambiance western spaghetti et broken beat. Vous l’aurez compris, on se laisse vite prendre par leur son ! Ça fait pas longtemps qu’on les a découvert mais on a hâte de voir la suite de leur aventure et surtout de les voir en live.

Texte : Aina dit aigleguerrier

Photo : Zo Rakotonirina

Entrer une réponse