Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son
Playlist scrabble

Russian Roulette

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 2 min

Alors clairement, cette playlist n’a ni queue ni tête ! C’est un peu comme le mode shuffle de votre vieil ipod aujourd’hui obsolète. Beaucoup de nouveautés dans ce melting pot aléatoire, mais aussi des impressions de déjà vu/ entendu. En tout cas dans le Sac à son, on est audacieux et on n’hésite pas à vous faire découvrir de nouveaux artistes, albums, ou redécouvrir des pépites englouties en vous donnant même des petits tips d’où les dénicher !

Playlist

Cliquez sur le logo pour écouter la Playlist sur Spotify ou Deezer

Russian Roulette sur Spotify
Russian Roulette sur Deezer

5 balles au Barillet

On commence par les gros coups de coeur !

Nouvelle formation sur la scène bruxelloise, les Ada Oda ne sont pourtant pas à leur coup d’essai. Chaque membre est issu de groupes qu’on a déjà entendu (Yolande Bashing, BRNS, Italian Boyfriend, Alaska Gold Rush..) et se sont réunis autour de cette fabuleuse vocal lead, Victoria Barracato qui met littéralement le feu à la barraque !

Le quintette londonnien Ezra Collective continue de nous surprendre en s’associant avec le MC Novelist. Aucun d’entre eux n’a troqué son univers. On entend les envolées jazzy qu’on aime retrouver sur les sons d’Ezra et la lourdeur du grime chez Novelist.

On est vraiment charmé par le flow naturel d’ Emma Beko. Un titre tout chill qui met bien en valeur la teinte suave de son grain de voix. Écoutez, vous allez comprendre !

De l’anglais encore, et du génie! C’est un son hyper frais et parfait pour continuer cette playlist. On est tout de suite happé par le voile de douceur sur le refrain d’Obongjayar rejoint par le talent du rappeur selfmade Jeshi.

Je crois que j’ai trouvé ce titre en zonant sur des reels Instagram. NSG est un collectif britannique d’afroswing bien connu de Pa Salieu dont les influences s’entendent direct. L’afrorap est en top trend en ce moment au Royaume Uni. On comprend pourquoi tant les rythmes nous magnétisent !

Heureux hasard

Ça faisait vraiment trop longtemps même que je n’avais pas entendu un bon Wax Tailor à l’ancienne. Et là il nous sort un Forbidden Cabinet du chapeau ! On salue le travail de beatmaking, de découpage pointu sur ce titre langoureux pour une belle pause chill.

Un pari osé mais que je suis depuis un long moment, le collectif Quinze Quinze. Difficile à cerner tant les approches musicales se percutent, s’éclatent, se déforment. Ce joli travail hybride est mené par une rythmique tahitienne métallique et électronique. Ils ont clairement un talent de dingue et leurs sorties restent à chaque fois un bijou inattendu.

Un appel au voyage comme on les aime pour le tout nouvel album de Nu Genea. Rien à jeter, mais il ne fallait en choisir qu’un ! Un moment de pur plaisir, hyper good vibes et dansant à écouter pour un apéro réussi.

De temps en temps je retombe sur des pépites comme Capchona d’Elisio Vieira sur la chaine Youtube AnalogAfrica. Ce titre sorti dans les années 80 est un classique du genre. N’hésitez pas à aller fouiner sur leur plateforme de stream, vous n’y entendrez que du lourd !

Habitués à collaborer, El Michels Affair et Piya Malik nous propose un titre très proche de l’univers rock psyché turc d’Altin Gün. Le résultat est sans appel et fait encore mouche.

Si vous devriez découvrir KEG c’est bien avec ce titre. Un mélange punk rock bien énervé sauce wtf ! Ils sortent un tout nouvel album qu’on vous fera bientôt découvrir liant guitares rapides et ton désabusé.

Encore sur AnalogAfrica, les béninois de l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou sont actifs depuis 1966. C’est grâce à une journaliste de Radio France que le groupe renait de ses cendres en 2009. Et on la remercie vivement !

Une chance sur deux

Une chance sur deux parce qu’on sent clairement les influences et références de ses groupes. Soit on préfère « l’original » soit on se dit tient, ça vaut quand même son pesant de cacahuètes !

Pabst que j’ai découvert en regardant la prog de Botanique à Bruxelles. Ça ressemble à plein de truc qu’on a déjà entendu mais le nouvel album fonctionne plutôt pas mal, surtout au niveau de l’énergie. Clairement un groupe à transpirer en concert ! Contrairement à Tramhaus qui avec leur I don’t sweat ressemble sauvagement à un énième titre de Viagra Boys en l’état. Peut-être que l’air des pays nordiques est empli de nuages post punk ?

On continue ce meting-pot aléatoire avec un duo très perché, les belges de Run Sofa. Paroles engagées et assassines, l’intention semble être clairement post-punk sur fond de hip-hop débridé. On touche vite fait du doigt Shame et Sleaford Mods dans la manière sans vraiment s’en approcher. Excellent !

R-Entertainement, nouvel album du groupe Sports Team. Pas facile de percer dans ce créneau déjà bien chargé en icône. Le plus? Un grain de folie qui les propulse clairement en dehors des scènes de bar anglais ! Ça décoiffe !

J’avais envie de finir cette playlist aléatoire par un titre entendu sur la webradio 50/50 que j’écoute très souvent la journée en bossant. Cette reprise de Family Choice est un bonbon !

Ecrit par :

Roxane Puthontheredlight / J’aime chiner les pépites dans les 1ères parties et les petits festivals underground. Toujours au taquet sur le dancefloor, on me trouve la plupart du temps devant la scène.
Chroniqueuse de charme pour les Sunday Morning et les lives reports.

Please follow and like us:
Pin Share

One comment

Les commentaires sont fermés.