Webzine musical sans frontière

Getting over november

Salut les sondeurs, salut les sondeuses !

Nous sommes déjà arrivés au dernier lundi de ce mois de novembre. Tu sais ce que ça veut dire ? C’est l’heure de la playlist SicaBeats !

Ce mois-ci, j’ai 13 titres et artistes à te faire découvrir. Mais d’abord je dois te prévenir de quelque chose. Ça va pas être la grosse enjaille. On est sur une collection automne-hiver qui fout un peu la chiale. A écouter sous le plaid au coin du feu plutôt que pour te motiver à affronter une nouvelle journée de taf. C’est de la musique douce que je te propose pour réchauffer tes oreilles gelées. Pas toujours triste mais rarement heureuse. Tu vois le délire ? Bon la fin de la playlist est quand même plus enjouée parce qu’il faut kiffer la life peu importe la température extérieure. Et puis aussi un peu parce que j’aimerais bien que tu reviennes le mois prochain découvrir du son avec moi.

On commence avec Sure Sure, un groupe de Los Angeles qui nous a habitués à nous foutre le smile à chaque accord. C’est quand même le genre de gars qui mettent leur numéro de téléphone dans leur description Spotify (si t’as un forfait international, go ahead !). Bref, des types plutôt rigolos qui donnent envie de danser la vie. Mais là une p’tite déprime saisonnière (ou une rupture, au choix) a donné naissance à Idiot. Un titre qui vient prouver que leur talent s’étend sur tout le registre des émotions.

Restons d’ailleurs sur un registre émotif assez semblable avec Liza Anne et son nouveau titre : I love you but I need another year. Autant vous dire que c’est pas pensé pour les gens heureux. Mais ça passe très bien sur de la tristesse ou de la colère. Dans cet état-là, je te garanti que tu voudras chanter avec elle et que chaque note te mettra le frisson. Alors garde ce titre au chaud pour le moment où il te fera le plus grand bien.

C’est rare que je mette des reprises dans mes playlists. Mais quand je le fais, c’est qu’on est sur un coup de cœur aussi pur qu’un premier amour. C’est ce qui est arrivé quand j’ai découvert que le duo australien YesYou avait repris Everybody’s Got to Learn Sometime. Je pensais que je serais fidèle toute ma vie à la version de Beck, qui m’a accompagnée pendant l’adolescence et que je retrouve encore avec plaisir. Mais YesYou a fait quelque chose de tout à fait surprenant, je dirai même sublime, avec ce titre. Ça m’a littéralement transportée et j’espère que ça te fera le même effet.

On reste dans les émotions les plus pures avec Fred Nevché, cet artiste marseillais que tu connais certainement pour ses reprises hallucinantes de textes de Jacques Prévert. Désormais, il vogue seul et son voyage est de toute beauté. J’ai choisi le titre Le besoin de la nuit car la mélodie me parle tout particulièrement mais c’est tout l’album que je te conseille.

Après ce détour par la France, je te propose un voyage jusqu’aux Philippines pour chiller avec Gny, un jeune producteur qu’on va suivre de près. Son duo avec la chanteuse Liana sur Everything Will Be Okay est juste délicieux. On reste sur du chill mais à Paris avec Crayon, un illustrateur qui a décidé de ravir également nos oreilles. Ecouter Home c’est comme retrouver son lit après la plus rude des journées. Autre artiste à surveiller de près : la polonaise Tola. Pour l’heure, elle n’a sorti que le titre Atmosphere. Mais son potentiel addictif est tellement grand qu’on ne peut qu’attendre l’EP qui suivra.

Un groupe qui s’est rencontré au club d’échecs, vous y croyez, vous ? C’est ce qui est arrivé aux bonhommes du duo APRE et on doit bien reconnaître que c’est un heureux hasard. Les deux EPs qu’ils ont sorti cette année sont de petits bijoux de pop rock comme on ne s’en lasse jamais. Et le titre All Yours résume bien leur énergie.

Vous saviez que Maverick Sabre est de retour ? Il nous avait laissés en plan en 2015 et, entre temps, je dois bien avouer que je l’avais un peu oublié. Mais depuis qu’il a sorti son nouveau titre, je me refais toute sa discographie et j’ai même du mal à écouter autre chose. Autant de talent pour un seul homme, même anglo-irlandais, ça devrait être interdit. Son single, Drifted, annonce quelque chose de grand côté album. Tu peux déjà t’attendre à un Sunday Morning sous forme de lettre d’amour dédiée à ce bonhomme.

Je t’avais promis que je t’ambiancerai en fin de playlist en bien ça se passe avec le funk électronique de Jean Tonique, le retour survolté de Earl Sweatshirt et l’electro non-binaire de Planningtorock. On se quitte sur de belles notes, tu ne trouves pas ? A dans quatre petites semaines pour une nouvelle playlist !

La Playlist YouTube

Playlist Spotify ou Deezer en cliquant sur le pictogramme :

Afro Aigleguerrier Concert Détente Electro Folk Funk Hip hop Lëa Leonetti Melting-pot Pifunk Podcast Pop Recyclée Reggae Rock Roxane Putontheredlight Sacasonneur(se)s Soul Sur les Platines du Sac Trip-hop Voyage World Énervé

Please follow and like us: