Chargement

Piers Faccini, une voix qui nous transporte

64 Partages

Aujourd’hui un Sunday Morning un peu spécial car il ne s’agit ni d’une découverte, ni d’un artiste émergent. Mais c’est un chanteur, guitariste folk, qui nous accompagne depuis des années, depuis son premier album Leave no trace sorti en 2004.

Les concerts

Pourquoi écrire un article maintenant ? Le déclic est le concert à la Chapelle du Méjean (Arles), mardi 17 décembre : on y était et c’était sublime.

En trio avec Anne Gouverneur au violon et chant et Maëva Le Berre au violoncelle et chant, il a proposé un concert sans micro, en alternant guitare sèche et électrique (seul élément amplifié du set). Il y présente son nouvel EP 4 titres Hear my voice et revisite ses chansons les plus douces.

L’acoustique de la chapelle, les cordes, les voix … L’ensemble donne une puissance émotionnelle rare, on redécouvre ses plus belles chansons, on découvre les nouvelles. La magie est totale.

Entre les morceaux, il nous explique que son envie de se tourner vers un folk plus épuré, sans filtre est née lors de la tournée en duo avec le violoncelliste Vincent Segal suite à leur album Songs of the time lost (2014-label No Format). Cette collaboration explore des univers très différents : le répertoire napolitain (du moyen-âge au 20ème siècle), une chanson créole d’Alain Péters … . C’est aussi Vincent Segal, qui l’a conforté dans l’utilisation d’accordages de guitare bizarres. Il nous a expliqué ça, exemple à l’appui entre deux titres.

Cette évocation nous rappelle leur concert en duo au temple de Vauvert en 2015, une soirée mémorable qui annonçait bien la suite.

Dans son dernier album solo I dreamed an island (2016), le voyage musical s’est poursuivi par des sonorités plus africaines qui étaient déjà esquissées au fil de ces premiers opus.
Un exemple avec ce titre : To be sky.

Revenons à ce dernier EP qui est en fait le quatrième d’une série de vinyles produits par Piers sur son label. Cette collection a démarré avec trois artistes différents : l’auteur-compositeur Napolitain Gnut, la chanteuse Néo-zélandaise Tui Mamaki, et le poète-chanteur Horsedreamer, originaire de Trinidad.

Extrait : Hope Dreams

Retour aux sources :

Piers Faccini est né en Angleterre, installé en France, dans les Cévennes depuis un moment.

Il a percé dès son deuxième opus Tearing Sky (2006), produit par JP Plunier, producteur de Ben Harper. Piers a d’ailleurs ouvert pour ce dernier sur toute une tournée.

Le 3ème album Two grain of sands (2009) atteignait déjà des sommets et contient des chansons sublimes comme le titre éponyme ici en version acoustique :

Ensuite viendront Suivent My wilderness (2011) et Between dogs and wolves (2013 sur le label Beating Drum qu’il a créé). Sa musique y est plus épurée, le chant a évolué, la voix devenant de plus en plus centrale.

Les projets

En parallèle,  Piers Faccini a toujours été peintre, il a réalisé les pochettes de ces deux albums, ainsi que des portraits  de Skip James, Bob Dylan, The Smiths, Lhasa, Bruce Springsteen, Leonard Cohen …  artistes dont il reprend des chansons sur l’album Songs that I love (2013). Extrait :

A tout cela, on peut ajouter d’autres collaborations tout aussi fructueuses : avec Blick Bassy en 2017 sur deux titres ; avec Dom La Nena ; deux EP Desert songs (2016) et Work songs (2015) avec la chanteuse et guitariste américaine Dawn Landes ; la production du très bel album de la chanteuse folk kabyle Yelli Yelli… Et la liste n’est pas exhaustive !

Des conseils en guise de conclusion :

  • plongez-vous dans l’univers de Piers Faccini : ses disques, les productions de son label Beating Drum
  • et surtout courez le voir sur scène. Il est en tournée, ce qui constitue sans doute le plus beau moyen de le découvrir ou le redécouvrir.

Texte : Jérome Pifunk
Photo de couverture : Agnès Lortho

Retrouvez nos Sunday Morning ICI

Suivez nous sur les réseaux sociaux : Facebook & Instagram

Afro Aigleguerrier Blues Concert Détente Electro Folk Funk Hip hop Melting-pot Pifunk Podcast R'n'b Recyclée Reggae Rock Rêve Sacasonneur(se)s Soul Sur Nos Platines Trip-hop Voyage World Énervé

64 Partages
64 Partages
Partagez64