Chargement

Montagnes russes


Temps de lecture : 2 min

On a envie de respirer, de souffler, de s’évader. En réalité, on est libéré mais pas vraiment, c’est pas encore ça, on ne va pas se mentir. On est traversé de sentiments contradictoires.
Alors un bon moyen pour garder l’équilibre reste la musique. Pour ça, on vous a concocté cette playlist Montagnes russes de 25 titres, quasi deux heures de coups de cœur, de découvertes faites ces derniers mois. De nouvelles sorties pour des artistes qu’on suivait déjà et aussi plein de petits nouveaux !
Un peu comme un parfum de rentrée ! Ce qui correspond bizarrement à ce qu’on vit en ce mois de mai …

Montée-Descente

On commence en douceur par une ambiance folk, avec des nuances de soul, de blues avec Faye Webster et Leif Vollebekk, auteurs tous deux de très beaux albums.
Dans un registre plus soul, on enchaîne avec un groupe qu’on adore : Monophonics dont le nouvel album It’s only us vient de sortir. Autant vous dire, on n’a pas été déçu. C’est dans la lignée de ce que son leader Kelly Finnigan a proposé en solo, très bon.

Une petite montée de groove avec The Allergies et RJD2. Une tonalité gospel avec Obongjayar, découvert récemment, un artiste dont l’univers éclectique entre afro, electro, soul est taillé pour nous plaire. Du gospel aussi, dans le rock d’Algiers, découvert à Tinals.

On redescend tranquillement avec du r’nb classe, de l’electro inspiré : Son little, Velvet Negroni, Pictish Trail, Léonie Pernet et Cocorosie. Encore des artistes dont les dernières sorties nous ont enchantés.

Bascule

On bascule dans le déjanté par le hip hop de Danny Brown, le disco rock trash de Warmduscher.
Surprenant aussi John Grant avec le virage electro dance pris dans son album Love is magic en 2018.

Le groove ou l’electro dans le rock, on a rien contre au Sac à Son évidemment. Le clivage disco contre punk, rock contre dance-floor est un vieux cliché (qui a malheureusement la peau dure). Pourtant la frontière est plus que poreuse lorsqu’on écoute au hasard Funkadelic, Happy Mondays, Franz Ferdinand, LCD Sound System … (la liste est infinie, même les Smiths ça groove) !

Un autre exemple avec The Budos band expert ès rock psyché et soul funk. Autres adeptes de cocktails d’influences les Canadiens de Pottery qui eux aussi aiment bien infuser leur rock de bon gros groove.

Côté rock on retrouve d’autres découvertes faites à Tinals :
Mattiel confirme avec son deuxième opus dans un style pop rock garage.
– Le groupe Yak a élargi avec bonheur sa palette rock dans son dernier album.

Décollage

Du rock plus puissant, plus énergique, avec l’excellente collab Frustration + Sleaford Mods. Là c’est un autre mix, punk rock + hip hop qui fonctionne très bien.
Pour décoller, on a besoin de carburant alors on termine par une fournée de groupes rock prometteurs ou déjà confirmés avec Mikal Cronin (qui a joué avec Ty Segall), Disq, Flat Worms, Th Da Freak.

Un ultime titre pour s’envoler très haut, et commencer à partir à la découverte de l’univers des Parisiens de Oiseaux-tempête. Ils ne cessent d’expérimenter dans un post-rock aux influences multiples et on vous recommande d’aller vous plonger dans leur discographie.

Redescente

Cette playlist a des allures de programmation de festival fantasmé, un Tinals virtuel, subliminal, sans doute parce que d’habitude c’est la période… Penser à tous ces événements qui n’ont pas lieu, nous fait redescendre direct. Dur, dur, donc consolons-nous un peu en écoutant, en partageant la musique, en soutenant les artistes du mieux que nous pouvons !

La Playlist You Tube

Playlist Spotify ou Deezer en cliquant sur le pictogramme :

Ecrit par :

Jérome Pifunk / Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi. Et mon petit kif, préparer et animer les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h! Co-animateur de notre émission radio sur Raje.

Photo de couverture : Agnès Lortho

Suivez nous sur :