Chargement

Minuit à Paloma

43 Partages

Le concert de Minuit à Paloma (Nîmes) hier soir c’était :

Un écrin électrique pour une voix à se damner
De la chaleur dans 300 petits coeurs
Danser comme si personne te regardait parce qu’après tout, merde

Mais c’était aussi :
Un murmure qui parcourt ton épiderme pressé
Un hurlement étouffé
Un spasme que tu ne retiendrais pas même si tu le pouvais
Une caresse jamais déplacée
La passion à la première étreinte
La passion à la dernière étreinte
La peur qui fait du bien
La claque que tu attendais

Ils nous ont parlé d’amour qui naît, qui se transforme, qui s’éteint ou qui vieillit.
Ils nous ont transporté à Paris, sous les tropiques et sous les étoiles.
Ils nous ont fait vibrer de la plus belle des façons.
Une ode à la vie comme on les aime.

Texte : Jessica

Photo : Aina dit Aigle Guerrier

43 Partages

Entrer une réponse

43 Partages
Partagez43