Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

Live Report : Le Pointu Festival, l’île au trésor musical

By Roxane Putontheredligth & Aina dit L’aigleguerrier

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

Cela faisait bien trop longtemps qu’on attendait de faire ce festival, et nos espérances allaient être comblées !

Avec les premiers noms d’une programmation incroyable sortie début mars, on en salivait d’avance ! Connu pour son sublime spot sur l’île du Gaou (Six-Fours-les-Plages) et sa sélection de rock aiguisée, le Pointu Festival 2022 n’en a pas fini de faire tourner les têtes ! Payant cette année, le prix dérisoire face à une telle affiche n’allait pas arrêter notre motivation ! On vous explique jour par jour pourquoi on le recommande vivement !

Affiche par Arrache-toi un oeil

Les Plus du Festival :

  • La programmation : Rock indé, pépites, grands groupes, tout y est !
  • Le prix : Cette année, 30 euros les 3 jours en early bird ! C’est presque donné !
  • Une seule scène : On ne loupe aucun artiste et les horaires sont bien respectées.
  • Un festival à taille humaine : Pas de queue interminable sur l’ensemble des stands et on se retrouve facile sans s’appeler.
  • Les stands : Vinyles, Sérigraphies (Arrache toi un œil) au top !
  • Les gens : Que ce soit le public, les bénévoles, la sécu… on est tombé que sur des gens bienveillants, pas négligeable !
  • La bonne bière : La Bière de la Rade est un vrai délice.
  • Les afters sur la plage : L’occasion de rencontrer des gens cool et surtout des moments bien tolérés par la ville, bravo !
  • Et enfin la localisation : L’ile est juste magnifique ! On a grave apprécié les couchers de soleil à l’heure de l’apéro. Les campings sont peu chers aux alentours.

Les Moins du Festival :

  • Le Chill-Out payant : Le Chill-out a toujours été payant depuis la création du Pointu. C’est un parti pris du festival de proposer une autre expérience. Cela crée un léger décalage entre les potes qui ont pris le pass et les autres (10 euros supplémentaires). Quelques concerts sur une petite scène sont proposés. C’est cool comme lieu mais dommage que tout le monde ne soit pas de la fête.
  • L’accessibilité : Malgré leur bonne volonté, l’attente aux navettes était parfois longue (plusieurs fourgonnettes 10 places de la ville). Et à la fin des concerts c’était un peu la guerre ! On a dû rentrer à pied le samedi soir, et après une soirée de danse, les jambes ne fonctionnaient plus. L’année prochaine, on prend la trottinette électrique !
  • Les bons vieux jetons pour le paiement.

EXPLORATION MUSICALE, JOUR 1

On arrive sur le site du Pointu festival comme des gosses qui vont à la fête foraine. Tout excité de vivre une aventure musicale extraordinaire. Le site est magnifique. L’île du Gaou est un site naturel protégé d’exception et nous mesurons la chance incroyable de vivre ce moment. L’entrée dans le festival se fait facilement. Le festival se veut un endroit sécure et la mise en place du dispositif SAFER (réduire le harcèlement sexiste et les violences sexuelles en milieux festifs) sur le site en est une preuve indéniable. On commence les choses sérieuses. 1ère pinte et 1er concert. Petite pensée pour Kevin Morby qui était à l’affiche mais qui a été annulé quelques jours avant et que l’on attendait comme le jour de Noël. Remplacé par les légendaires BEAK>, on était curieux de les découvrir sur scène.

L’équipe Sac à son, Thomas, Aina, Roxane.

BEAK> La perfection de la dissonance

BEAK> est un groupe de krautrock britannique, originaire de Bristol, en Angleterre. Il est formé par Geoff Barrow (membre fondateur du groupe Portishead), Billy Fuller et Matt Williams en 2008. Lorsque Geoff lance le projet en 2009, cela devait être une bulle d’air récréative à coté de Portishead, mais rien de vraiment sérieux. Mais force est de constater que le projet a perduré et est même devenu un fleuron de la musique indé.

Leur musique minimaliste est une expérience sonore unique. Le son est lourd, on y entend parfois des dissonances, dépouillées de tous effets inutiles. Le son brut d’un groupe qui joue pour créer une ambiance, un moment incontrôlé et incontrôlable. Un pur moment de liberté. On est comme happé dans leur univers, on aime ou on aime pas, mais en tout cas on ne reste pas indifférent à leur univers, intense et étrange. Sur scène, le groupe est concentré, comme possédé par leur propre son hypnotique. Un set quasi instrumental, avec un ou deux chants de Geoff avec une voix presque fantomatique. BEAK> sort de tous les stéréotypes de la musique actuelle et ne cherche pas à plaire au plus grand nombre. Oui, leur musique est assez complexe mais nous sommes là pour vivre quelque chose de différent. Notre curiosité a été comblée.

Le phénomène JUNGLE

On attendait Jungle comme un mac-do en gueule de bois ! Un des groupes qui nous a clairement décidés sur la venue au Pointu. Les 6 anglais aux influences soul-funk des 70’s sont devenus de vraies légendes en un temps record. Et l’occasion de parler d’eux n’a pas manqué au sein du Sac à Son, déjà présents dans le live report du Rock en Seine 2019 de Jérôme.

Dès le début du set, nos oreilles expertes entendent volontiers une bande son parfaite sur laquelle le groupe jouerait. Ça enlève un poil de charme aux erreurs du live, aux notes hasardeuses, aux couacs de voix qui montreraient leur vécu et leur fatigue. Le public gagnant en énergie, on se laisse quand même facilement bercés par les titres devenus des hymnes que tous chantent frénétiquement. Ils ouvrent le bal avec Keep Moving, bonne humeur garantie, enchaînent avec Talk About It, Casio, Fire… Les sourires se lisent sur l’ensemble des festivaliers, pari gagné pour le Pointu !

La disco déchaînée de THE AVALANCHES

On avait découvert le duo australien grâce au tube Frontier Psychatric, liant samples hip-hop aux trompettes fusantes, découpes de dialogue de film et bruitages en tout genre. THE AVALANCHES, c’était le dj set qui nous faisait saliver, connaissant sur le bout des ongles Since I Left You et Because I’m Me. Les Australiens se faisant rare sur le vieux continent, il était impossible pour nous de les rater. Et quand les premières notes de ces deux derniers titres ont retenti… Un instant jouissif ! Les djs bondissent comme des lapins, un vrai set punchy, éclectique et dansant. Un rêve devenu réalité. C’était la grosse fête au Pointu et nous on était heureux. Arrive la chanson Interstallar Love est là, on s’est dit: La vie est belle !

EXPLORATION MUSICALE, JOUR 2

BRYAN’S MAGIC TEARS

On avait déjà eu l’occasion de les voir et à chaque fois c’est aussi bon ! A l’écoute on entend une grande influence uk des années 90 comme Primal Scream. Avec le longs riffs de guitares électrisés, des chœurs envoûtants et une mélodie catchy, les 4 frenchy de chez Born Bad Records montrent qu’on a rien à envier aux Anglais.

GEESE

Ils ont remplacé au pied levé Boy Pablo, coincé à l’aéroport à cause des grèves. Encore une fois, on salue la réactivité des organisateurs qui ont réussi à nous proposer des « remplaçants » de qualités ! Et belle découverte aujourd’hui de ce tout jeune groupe new-yorkais (fondé en 2016) et de leur premier album Projector sorti en 2021. Pas facile de passer juste avant The Hives.

Mesdames, Messieurs… Mesdames et Messieurs… THE HIVES !

Probablement le meilleur show qu’on a vu depuis longtemps ! Pelle Almqvist, chanteur et fondateur du groupe avec son frère, arrive à nous embarquer dans leur univers déjanté. Ces dandys au costume trois pièces ont parcouru un grand chemin depuis le premier album Barely Legal de 1997. Ça nous rajeunit pas. Une véritable profusion de tubes se suit, (on ne pensait pas en connaitre autant d’ailleurs !), on est totalement déboussolé par le pogo géant ! Le public répond au taquet à chaque sollicitation du maestro Pelle qui profère dans un franglais tellement sexy. C’est avant tout un incroyable showman qui instaure un dialogue permanent avec son public. Et petite cerise sur le gâteau, le staff du groupe est lui aussi costumé, en Ninjas et Judoka !

EXPLORATION MUSICALE, JOUR 3

L’énergie du trio MADMADMAD

On les avait entendus la veille sur la scène du Chill-Out, et on avait été épaté par l’énergie électro rock fusion. Les ré-entendre sur la grande scène aujourd’hui assurait d’un gros moment pour un apéro dominical. Le trio repéré par Ninja Tunes il y a quelques années, propose un pur set instrumental. La voix trafiquée n’est qu’un prétexte à la mélodie. C’est frais, dansant, un bon mélange entre électro percutante et krautrock, une expérience live saisissante.

La surprise du Festival, STELLA DONNELLY

Toujours à cause de cette foutue grève, Cigarette After Sex ne viendra pas. C’est rageant, on avait hâte vraiment de finir sur une note de douceur. Mais c’était sans compter sur Stella Donnelly, et sa musique sucrée. Ça tombait à pic après ces deux jours intenses. C’est un vrai bonbon qu’on a bien envie d’inviter à la maison ! Un signature vocale unique, elle nous donne la chair de poule. Parfois seule sur scène ou accompagnée de son guitariste George, elle a su toucher et captiver l’ensemble du public avec une aisance déconcertante.

SHAME

Ils font mouche partout où ils passent. Shame, fidèles à eux-mêmes, c’était un pari hyper osé pour un dimanche soir en dernier concert ! Live punk travaillé aux petits oignons, des slameurs surexcités, c’est exactement ce qu’on attendait du groupe britannique ! Mené par le jeune Charlie Steen, le groupe s’impose depuis 2016 comme figure de proue du mouvement post-punk / alternatif. Leur titre One Rizla nous colle toujours autant les frissons !

Une seule ombre au tableau : que ça soit déjà fini ! Le Pointu Festival continue de s’imposer comme un des meilleurs Festivals du Sud. La programmation, l’ambiance, le lieu, on ne veut vivre que des festivals comme ça ! Et on encourage tous les sacasonneurs.euses à se joindre à nous l’année prochaine !

AFTERMOVIE POINTU FESTIVAL 2022

By Roxane Putontheredlight

Écrit par :

L’équipe Sac à Son, c’est d’abord une histoire d’amitié et de fête ! La musique est notre passion. On partage avec vous nos Coups de Cœur, du groove sans frontières !

Please follow and like us:
Pin Share