Chargement
sous le soliel exctament

Sous le soleil exactement !

19 Partages

 

Août, l’été au Zenith. Malgré un monde mis en pause, le Sac à son n’en n’oublie pas ses chouchoux, Degiheugi annonce le début du mois le plus chaud, Les Gordon et Mac De Marco souffle une brûme rafraîchissante.

C’est l’amour des vacances au doux son de Good Morning et N’to. C’est le goût des lèvres iodées et des peaux dorées au soleil couchant avec un air de Cornelia Murr et Bleu Toucan. On flâne dans les vieilles rues des villes du Sud ; Opa Tsupa joué sur la grande place, Os Tincoas à la fenêtre un peu plus loin. Un verre en terrasse, des vieux vinyles sortis du placard pour un hommage à Niagara précédé des Velvet Underground et de Benny Goodman.

Un chill sur la plage, les pieds dans l’eau, encore et encore. On branche l’ampli pour du Myd, du Kid Francescoli et du Polo&Pan. Une danse enflammée aux effluves de rhum sous les basses de Flight Facilities et Parov Stelar. Un souvenir de l’odeur de cheveux de cette belle blonde ou de l’embrassade de ce grand brun, Cults pour elle, Best Coast pour lui. Les baisers échangés sous les étoiles on s’en souviendra avec Lord Huron et Bruno Major.

La chaleur de cet été porte en elle un vent de nostalgie, un air de Ricky Nelson, de la belle Bardot et du grand Gainsbourg. En voiture au bords des plages, un détour sur les classiques avec une cassette des Tempations, puis celle des Beach Boys. Mais toujours sous le soleil exactement.

texte : Caroline Durden
Photo : Aina dit aigleguerrier
19 Partages

Entrer une réponse

19 Partages
Partagez19