Chargement

Kolinga, un joli mot pour dire « aimer ».

84 Partages

Tout commence par une rencontre entre Rebecca M’Boungou et Arnaud Estor. Ce dernier est un guitariste averti, avec une formation en jazz et avec plusieurs expériences dans les musiques argentine ou tsigane.
Rebecca chante dans sa chambre, danse, écoute, elle baigne dans la musique et dans la culture congolaise depuis toujours. Sa mère, d’origine française, monte un jour un groupe de danse traditionnelle et de chant au Congo. Son père, d’origine Congolaise, est reconnu dans son pays pour sa voix iconique.

Une rencontre qui arrive au bon moment, au bon endroit


Malgré tout, Rebecca ne pensait pas faire de la musique son métier, jusqu’à ce qu’elle partage quelques notes avec Arnaud. Il y a des rencontres qui arrivent au bon moment, au bon endroit… Il souhaite faire jouer sa guitare sur des rythmes africains, elle a envie de mêler sa voix et ses influences à de nouveaux styles de la « Black Music » : ils décident donc de former le duo KOLINGA.

En lingala, l’une des langues du Congo, Kolinga signifie aimer. Si l’on ajoute un accent sur le « i » cela signifie encercler, boucler, lier. Ces mots reflètent parfaitement le duo, qui partage la scène avec un looper et qui aime cette idée de boucle, de répétition de rythmes, de voix qui restent présentes continuellement.

Photo : Fred Prat

Kolinga, du bon groove aux couleurs Afro-folk

Le duo s’envole réellement lorsqu’ils remportent en 2015, la 17e édition du tremplin Africajarc. Très rapidement ils enchaînent les concerts. Dans la foulée, sortira en 2017, Earthquake , leur premier album.

L’album aborde différents sujets, comme la société, les rapports humains, les cultures… Mais qui soulignent tous la même chose au fond : malgré les nombreuses secousses que vit notre monde, à échelle humaine, de belles choses peuvent se partager, se vivre. Cet album et les textes qu’il dévoile, offrent de l’espoir, de la force, de la lumière et de l’amour à nos cœurs parfois grisonnants.

On vous laisse découvrir les textes, les sons, les danses, les images de ce titre qui a donné son nom à l’album :

Earthquake – KOLINGA

Kongo, un hymne à la liberté

Rebecca chante ses émotions également en lingala et en français.
Son premier titre en français, Kongo, lui a été inspiré par un événement malheureux du Congo lors des dernières élections. Elle n’a jamais vécu au Congo mais y est allée quelques fois. Cependant, Rebecca ressent que ce pays est aussi le sien. Elle a voulu écrire son soutien et son admiration aux gens courageux qui s’y battaient pour leur liberté.
Elle pense à Gaël Faye en écrivant, car lui aussi a une double-culture. Il est né au Burundi d’une mère rwandaise et d’un père français. Il a quitté son pays natal étant enfant suite à la guerre civile au Burundi et au génocide des Tutsis au Rwanda.

Dès que le dernier point fut posé sur la feuille, elle décida d’envoyer la maquette à Gëal Faye ! Parce que dans la vie il faut essayer et savoir suivre ses envies !
Cela a fonctionné, ils sortent en 2018 le single Kongo. Cette chanson mène Kolinga jusqu’à l’Olympia. Lors de cette date, ces derniers ouvrent la soirée avant de laisser la place à Gaël Faye. Puis, pour le bonheur de tous, ces deux beaux projets clôturent ce concert en chantant Kongo ensemble, sur la scène de cette salle pleine d’histoire !

Si vous avez loupé ce moment magique, rempli de voyage, de partage et de bienveillance, voici le clip de Kongo :

Kongo – KOLINGA feat GAËL FAYE

En 2019 sort une version Deluxe d’Earthquake, avec évidemment le titre en featuring avec Gaël Faye. Mais aussi le morceau Paper Dolls partagé avec Jérôme Martineau-Ricotti et le featuring avec Booboo’zzz All Stars sur le morceau Time.

Pour la tournée 2020, Rebecca et Arnaud ont décidé de partir sur la route avec 4 autres musiciens : Jérôme Martineau-Ricotti à la batterie, Nico Martin à la basse, Jérémie Poirier-Quinot aux claviers, chœurs et flûte traversière, Vianney Desplantes à l’euphonium et au flugabone.
Ce sextet saura remplacer le looper pour donner encore plus d’intensité aux chansons, encore plus de sourires !

Voici Kozala en live session avec le sextet :

Kozula – KOLINGA

Actuellement, une nouvelle chanson se prépare… Nguya na ngai, qui veut dire « Mon Pouvoir ». Elle sortira le 06 mars prochain suivie de son clip qui sortira le 08 mars, Journée internationale des Droits des Femmes.

Photo : Hood.mov Robin Brisset

On ne peut que terminer en vous souhaitant de la joie, de l’amour, des rencontres, du partage, de la vie !!

Texte : Lëa LEONETTI-MAUGUIN
Photo : Paf La trompette

Retrouvez nos Sunday Morning ICI

Retrouvez nous aussi les réseaux Sociaux : Facebook & Instagram

Afro Aigleguerrier Blues Concert Détente Electro Folk Funk Hip hop Melting-pot Pifunk Podcast R'n'b Recyclée Reggae Rock Rêve Sacasonneur(se)s Soul Sur Nos Platines Trip-hop Voyage World Énervé

84 Partages
84 Partages
Partagez84