Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

Kim Dee, cordes sensibles

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle année commence mais on aime bien au Sac à Son s’accorder la possibilité de faire un pas de côté par rapport à l’actualité et prendre le temps de vous présenter le travail d’un(e) artiste qu’on a découvert(e) auparavant. C’est le cas avec Kim Dee dont l’EP Naked sorti en avril 2021 nous avait enchantés.

Naked

Au printemps dernier, on a eu un coup de cœur immédiat pour le single Childish. Une intro violoncelle et beatbox, puis la voix suave, touchante, appuyée par l’entrée en jeu d’une clarinette. Un univers singulier, une chanson émouvante dont voici le clip (à retrouver dans notre playlist Bouffées de chaleur) :

On a donc voulu en savoir plus sur Kim Dee et cet EP Naked.

Kim est chanteuse et violoncelliste, formée au conservatoire. D’origine camerounaise, elle grandit à Paris dans un univers familial totalement musical, fait d’afrobeat, de jazz, de soul.

Le résultat sur ce premier disque entièrement composé et écrit par ses soins est un mélange très personnel de soul, de jazz. Ce qui frappe d’abord c’est la voix ! Une très belle voix mise en avant par une orchestration dépouillée : violoncelle évidemment, clarinette, guitare jazzy et du beatbox exécuté par son frère Noam qui insuffle une touche hip hop. La voix est également présente par des pistes de chœur venant étoffer l’ensemble.

Les climats qui se dégagent des chansons oscillent entre mélancolie et vibrations positives. Un ensemble sensible et sincère qui exprime à la fois certaines angoisses et une envie de faire bouger les choses. Le titre Revolutionary peace of mind accompagné du très joli clip sorti l’été dernier nous fait beaucoup de bien en cette période difficile, de distanciations, de tensions… Le voici :

Live

Forcément l’an passé n’a pas été propice à la scène, alors pour se rattraper on vous propose la belle version live de Am I so wrong tournée dans les rues de Montmartre :

Et le titre Trapped en session live :

Ces deux exemples montrent vraiment l’émotion et la magie que procurent cette voix et ses accompagnements sobres et justes. De quoi donner envie d’en écouter et d’en voir plus. On a donc hâte de pouvoir découvrir Kim sur scène. Des dates sont prévues en région parisienne au printemps.

Un nouveau single va sortir dans les semaines qui viennent. Kim travaille actuellement sur son deuxième EP qu’elle annonce plus hip hop mais toujours sur une base très soul empruntant au jazz. Cette fois c’est un travail de co-composition avec son frère Noam (beatboxeur, trompettiste, chanteur et pianiste) que l’on peut voir dans la live session de Trapped.

En parallèle Kim est également vocaliste pour la compagnie de danse Rualité de Bintou Dembélé. Le Syndrome de l’initié est le titre de la création à découvrir le 26 janvier à l’Espace 93 (Clichy-sous-Bois). Un spectacle qui s’articule autour de la danse, de la voix et de la musique : alternance de guitare rock et chants issus du répertoire du bouladjèl (polyphonie rythmique qui accompagne les veillées traditionnelles de la Guadeloupe).

Bien sûr le Sac à Son vous tiendra au courant des nouvelles sorties de Kim Dee mais vous pouvez aussi la suivre sur les différents réseaux FB, Insta, YouTube et Spotify.

Kim Dee sait faire vibrer ses cordes sensibles, celles de sa voix ou celles de son violoncelle. Ces bonnes vibrations nous ont touchés, on espère qu’il en sera de même pour vous.
Plonger dans son univers peut être un bon moyen de commencer cette année en beauté !
On attend avec impatience la suite qu’elle va bientôt donner à ce premier EP prometteur.

Photo de couverture : Jérome Pifunk (street art de Noarnito)

Ecrit par :

Jérome Pifunk / Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi. Et mon petit kif, préparer et animer les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h! Co-animateur de notre émission radio sur Raje.

Please follow and like us:
Pin Share

One comment

Les commentaires sont fermés.