Chargement

Jamaican Vibes


Temps de lecture : 2 min

C’est l’été, la saison idéale pour un tour d’horizon de la musique jamaïcaine et ses dérivées, des origines à nos jours.  Attention, ça ne se veut pas exhaustif ! Plutôt des coups de cœur, des souvenirs et aussi des artistes ou titres moins connus à découvrir. Vous pouvez retrouver cet état d’esprit disséminé dans pas mal de nos playlists comme récemment Sans frontières … Mais si ça ne vous a pas suffi, en voilà une bonne dose supplémentaire.

Une grosse surprise pour commencer : Rodolphe Burger fer de lance du rock indé français qui nous fait dans son tout nouvel album une reprise de Baba boom time, titre culte rocksteady du groupe The Jamaicans. Voilà pour convaincre les plus réticents et sceptiques qu’on peut tous s’ouvrir à la musique jamaïcaine.
Pour enfoncer le clou du ska anglais avec The Specials auteurs de quelques pépites dont Too much, too young, hymne aux plaisirs de la vie et à la contraception !

Original style !

On commence par les origines avec du ska jamaïcain :

  • Toots & the Maytals : figure d’un ska gorgé de soul, rythm’n blues, et de funk ; ici Pressure drop repris plus tard par … The Clash.
  • un instru ska culte par the Sound Dimension, connu aussi par la version des mythiques Skatalites.

On enchaîne avec du Rocksteady :

  • The Uniques et ses belles harmonies vocales.
  • L’immense chanteur Ken Boothe : Everything I own.

Le reggae jamaïcain est expert dans l’art des covers notamment de soul, de funk : ici Phyllis Dillon qui reprend le Women of the ghetto de Marlena Shaw.

Un bref aperçu des différents courants du reggae :

  • version lover produit par Lee Perry : Curly locks de Junior Byles.
  • reggae 100 % roots avec Drum song de Devon Russell : représentant d’un reggae mystique, rastafarien, avec les percus traditionnelles nyabinghi.
  •  reggae classique avec les trios vocaux, une grande tradition d’harmonie vocale, venue du gospel : The Gladiators  ; the Congos encore une production bien barrée de Lee Perry.
  • Judy Mowatt, une des rares femmes de la scène reggae des 70’s pour son titre soulful engagé Black Woman.

Pour faire le pont entre les anciens et les modernes : le projet Inna de Yard qui regroupe des vielles gloires (dont Ken Boothe, Cedric Myton chanteur des Congos, Judy Mowatt, Winston McAnuff) et des jeunes artistes autour de reprises ou de nouveaux titres, tout acoustiques ; magnifique concert au Rockstore il y a quelques années. Le film documentaire sur ce projet est à voir, émouvant car on y découvre la passion de ces musiciens et leur situation difficile à l’image de la Jamaïque.

Scène actuelle

Du dub : avec Ticklah claviériste producteur de Brooklyn et Quantic & Flowering Inferno pour une tendance tropicale.

En France : Blundetto avec un nouvel album toujours aussi éclectique, avec une bonne dose de Jamaïque. Superbe titre avec Hindi Zahra.
Dans la même mouvance : The Architect.
Les producteurs Bost & Bim plutôt roots dans le style : collab avec Brisa Roché pour cette reprise d’Estelle.
L’accordéoniste Fixi avec Winston McAnuff.
Toujours en France Biga Ranx qui revient avec un nouvel album … Solid !

Alborosie : du Ragga sur le titre culte Money de Horace Andy. Un principe vieux comme le reggae : poser un flow ragga sur un riddim pré-existant, exemple avec Buju Banton sur le titre Ring the alarm de Tenor Saw (basé sur un vieux riddim des familles).

Retour au présent avec le producteur anglais Lotek connu pour son travail en hip hop avec Roots Manuva et Speech Debelle. En solo il propose un mélange de Dubstyle et de Ska.
Angleterre encore, avec nos protégés The Hempolics qui pratiquent un excellent cocktail d’influences. Leur dernier album vient de sortir : en extrait Full of surprises.
Une cover : Shimmy, shimmy Ya d’Old Dirty Bastard par Horseman produit par Prince Fatty connu pour ses prods pour Hollie Cook.
Et une voix féminine pour finir avec Soom-T qui mélange le Ragga, le hip hop, le RnB avec un flow incroyable.

En tout, ça donne un peu plus de 1h30 de sons pour vous accompagner cet été, vous donner un goût de vacances, l’envie de vous laisser porter par ses rythmes, voire d’aller chalouper tranquillou sur le dance-floor.

La Playlist You Tube

Playlist Spotify ou Deezer en cliquant sur le pictogramme :

Photo de couverture : Agnès Lortho

Ecrit par :

Jérome Pifunk / Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi. Et mon petit kif, préparer et animer les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h! Co-animateur de notre émission radio sur Raje.

Suivez nous sur :