Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

Interview : Poldoore pour un dimanche à la cool

Suivez-nous sur nos différents réseaux:


Temps de lecture : 3 min

Poldoore est l’artiste parfait à écouter pour le brunch du dimanche à la cool. On se laisse facilement bercer par ces morceaux mélancoliques et oniriques. Un doux mélange de samples hip-hop, de compos jazzy et chill, parfois teinté d’électro. On l’avait découvert avec son titre But I Do il y a quelques années. Et son 5ème album Soft Focus, sorti il y a quelques jours à peine, garde cette même veine. Avec seulement deux feat au programme, Poldoore sélectionne avec précision les artistes qui l’entourent (Retrouver le feat avec ASM su notre playlist Sober November). On a voulu en savoir plus sur cet artiste discret, sa démarche et ses inspirations pour ce dernier opus.

Poldoore Interview
Poldoore

Pour les Sacassonneurs qui ne te connaissent pas encore, comment décrirais-tu ton projet?

C’est difficile de décrire car j’apprécie des styles très éclectiques et il y a beaucoup de courants différents dans ma musique.  De manière générale, c’est basé sur des beats hip-hop old school et des influences jazz et soul. J’ai aussi fait des sons plus dub-reggae. Donc je dirai que c’est une combinaison de tout cela. C’est un mélange, des hybridations.

Ton tout nouvel et 5ème album s’appelle Soft Focus, quelle est sa signification, ta note d’intention ?

Le soft focus est un concept en photographie, le flou artistique. Cela donne aux photos une atmosphère particulière, comme dans un rêve. Ce concept correspond bien à cet album et mon travail en général. Il y a une sensation de nostalgie et de mélancolie. J’exprime aussi ce flou avec ma façon de jouer, avec mon ordinateur et mes instruments. J’aime les imperfections dans leur utilisation. C’est une combinaison de tous ces ressentis, ces impressions.

Ces sensations se retrouvent aussi dans le feat avec ASM Hourglass ?

Oui on les retrouve ! Les paroles font référence à un certain vécu, au passé. Et le sample que j’ai utilisé date des années 60-70. Il y a une grande part de nostalgie en ce sens.

Poldoore – Hourglass feat ASM

Vos univers se marient à la perfection ! Qui est venu chercher l’autre ?

J’ai fait un remix d’un de leur son il y a quelques années.  Et je les ai rencontré lors de ma première partie au concert de Chinese Man à Sète (2017). On est toujours resté en contact depuis et quand je travaillais le morceau, j’ai tout de suite pensé à eux. Cela a été très spontané. J’ai déjà collaboré par le passé avec des artistes sans les connaitre mais il y a une impression de business que je trouve étrange et qui ne me correspond pas.

Sonder est un titre très smooth et chill avec une jolie orchestration de violons. Où trouves-tu ton inspiration ?

Je voulais vraiment faire un son très lent. C’est peut-être même un des plus lent que j’ai fait, autour de 70 bpm. J’ai puisé dans ma bibliothèque d’instrus et j’ai chiné aussi des samples sur internet. J’ai pris les extraits qui me déclenchaient le plus d’émotions. Ensuite j’ai invité d’autres musiciens à se joindre à moi pour construire autour de ça. C’est ainsi que je fonctionne pour l’ensemble de mes compositions.

Poldoore – Sonder

Dans Light leak, on entend même un vocal de Madonna (Frozen) ou encore The Message de Grand Master Flash sur Home Again. Mais tu chines seulement en ligne ?  

J’ai commencé une collection mais les vinyles c’est une passion très onéreuse ! Parfois je ne trouvais qu’un seul sample parmi plusieurs disques donc ce n’est pas vraiment adapté à mon travail. Pendant le confinement, tous les magasins étaient fermés aussi donc je suis beaucoup allé sur Spotify ou Youtube par exemple. Le digital, c’est aussi plus rapide.

Poldoore – Light Leak

Très peu de collab sur cet album. La deuxième sur Home Again avec le trompettiste américain Balkan Bump (du label Lowtemp fondé par Gramatik). Comment vous-vous êtes rencontrés?

En 2011 environ, Il m’a contacté à propos d’un de mes morceaux qu’il souhaitait utiliser pour un Dj set sur lequel il jouerait de la trompette. L’année d’après, il voyageait en Europe et est passé par chez moi quelques jours. On a gardé cette connexion. De la même manière qu’avec ASM, quand j’ai construit Home Again, j’ai pensé direct à lui !

Beaucoup de guitare, saxophone, piano mais aussi violon et flute dans cet album comme dans les précédents. Une orchestration symphonique d’un de tes albums sur une tournée, cela te plairait?

Oui bien sûr ! Mon rêve est de faire un show avec l’ensemble des musiciens et mc’s, chanteurs qui se retrouvent sur mes albums. Cela serait trop difficile, beaucoup sont loin. Mais j’y ai pensé, de créer une sorte de groupe avec des musiciens locaux. Cela arrivera un jour ! J’adorerai !

D’ailleurs, comment va se passer ta tournée ? En solo ?

Je ne pense pas que ça sera en solo. Mais probablement avec un saxophoniste ou clavieriste à des moments.

Cet album est toujours dans un style très chill, s’il y avait une notice d’écoute, dans quels moments ou situations l’écouter ?

Umami par exemple, c’est pour un dimanche matin. Quand tu te lèves avec un café, un p’tit dej tranquille. Tu peux écouter ma musique à la maison, dans le jardin par exemple, lors d’un diner entre potes. C’est aussi pour un moment de concert avec les tracks plus électro. Je ne l’ai pas fait consciemment mais ma musique a ses deux versants : dansante et chill.

Poldoore – Umami

On a remarqué qu’il n’y a jamais de clip à tes titres. Tu peux nous expliquer ce choix ?

Oui effectivement ! Hourglass est le premier vrai clip au final, tourné dans une ferme en Allemagne avec une caméra super 8, c’était cool! C’est vrai que quand je sors un nouveau morceau, je suis impatient de continuer et d’en faire un autre. Si je devais prendre le temps de faire un clip, ce ne serait pas un truc vite fait et ça me prendrait beaucoup de temps. Je suis un peu perfectionniste, je n’aimerais pas bâcler.

Le top 5 des sons que tu écoutes ?

Des dates de tournées à rappeler?

Pour le moment c’est compliqué. Mais une soirée spéciale pour le lancement de l’album est prévue en Belgique. Et j’attends des confirmations. La France est le pays où je joue le plus !

Retrouvez Poldoore sur Youtube, Spotify, Deezer, Facebook et Instagram

Ecrit par :

Roxane Puthontheredlight / J’aime chiner les pépites dans les 1ères parties et les petits festivals underground. Toujours au taquet sur le dancefloor, on me trouve la plupart du temps devant la scène.
Chroniqueuse de charme pour les Sunday Morning et les lives reports.

Please follow and like us:
Pin Share

One comment

Les commentaires sont fermés.