Webzine musical sans frontière

Hyperculte, musique tellurique

Suivez-nous sur nos différents réseaux:

Temps de lecture : 2 min

On vous avait déjà parlé d’Hyperculte, duo genevois, composé de la batteuse Simone Aubert et du contrebassiste Vincent Bertholet qui est aussi le créateur de l’excellent label Bongo Joe.

Notre rédacteur en chef et chroniqueur Aina dit Aigle Guerrier a eu la chance de les voir en live au Dancing à Sète cet automne. Il nous avait gratifié d’un live report dans notre émission de radio sur Raje (Nîmes 102.5, Avignon 90.3). Ce concert était l’une des premières dates pour présenter leur nouvel album. Et cet album, on l’aime beaucoup alors on vous en parle !

La Pangée

C’est leur troisième et il s’intitule La Pangée. Il vient de sortir fin novembre 2023 sur Bongo Joe Records . La Pangée signifie littéralement « toutes les Terres », c’est le nom donné par les géologues au supercontinent qui regroupait toutes les terres émergées il y a 300 millions d’années.

Un symbole de puissance, celle de la tectonique des plaques et de mouvement, la dérive des continents qui avaient été unifiés avant de se séparer à nouveau. Un symbole d’unité aussi bien sûr.
Avant tout il est question de la Terre, un album tellurique donc.
Ces symboles font parfaitement écho aux thèmes abordés, forts et plutôt sombres : la crise climatique, l’exil, la nécessité de se désengager d’un ultra capitalisme mortifère. Dans Se perdre, qui est une ode lancinante et désespérée à la décroissance, on y entend : « se contenter de moins, se perdre dans les bois s’il y en a » …
Les textes sont en français souvent, un peu en anglais. On trouve même des incantations en latin dans Les Pierres. La puissance musicale est toujours là, plus que jamais, au niveau rythmique, au niveau sonore, avec des envolées noise. Tout cela est bien illustré dans le titre Le Chemin que voici :

C’est dense et intense : 8 titres, 34 minutes, enregistrés en 2 sessions de 5 jours dans un studio niché dans une ferme suisse. Un parfait équilibre entre expérimentation sonore, noise, groove implacable et transe krautrock, entre noirceur et énergie positive.
Pour vous plonger un peu plus dans cet univers, voici l’excellent single Jamais trop qu’on vous avait playlisté dès sa sortie :

Ce titre laisse entrevoir quelques touches plus optimistes comme Cabanes qui clôt l’album.

Flashback

Il s’est écoulé plus de 3 ans depuis le précédent album Massif occidental qu’on avait adoré. La crise Covid est passée par là. Tournées annulées et projet mis en stand by. Mais Simone et Vincent ont continué de travailler dans leurs autres groupes. Simone dans Massicot (punk minimaliste) et Tout Bleu (electro) ; Vincent dans l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp.

S’en sont suivies des discussions, une réflexion sur la suite à donner à Hyperculte. Finalement le duo a rebondi pour nous offrir La Pangée. Et on peut dire que ça valait le coup d’attendre ! La décroissance appliquée à l’art en quelque sorte : composer, écrire en suivant son rythme, ses envies, son cheminement.

Si vous voulez creuser sur les albums passés d’Hyperculte st sur le collectif l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, vous pouvez vous (re)plonger dans notre article Hyperculte, un duo tout puissant.

Pour ce qui est du présent, le duo est en tournée. On ne saurait trop vous conseiller de les voir en live ! Et pour ne rien rater de leur actualité : les liens FB, Insta, YouTube, Bandcamp.

Photo de couverture : Agnès Lortho

Jérome Pifunk
Chroniqueur : Sunday Morning, Playlists du lundi, et Le Sac à Samples ! Mon petit kif, vous préparer des thèmes pour les Soundclashs sur notre page Facebook tous les mercredis à 11h !
Co-animateur radio sur Raje (et j’adore faire des conducteurs d’émission sur Excel !)

Merci de nous suivre et nous liker ❤️

1 comments

Les commentaires sont fermés.