Site icon Webzine musical sans frontière

BLACK SEA DAHU, folk orchestral

photo sunday morning - Black sea dahu

Suivez-nous sur nos différents réseaux:

Début Janvier, on a tiré la carte -Abondance- de L’oracle qui nous disait en gros « C’est le moment de manifester l’abondance dans ta vie, sur tous les plans… ». Une carte qui veut tout et rien dire à la fois. Que faire de cette prophétie ? En vrai, on aimerait y croire mais bon, par où commencer ? Comment reconnaître le signe de l’abondance ? Et si le signe que l’on attendait, était juste d’ouvrir les yeux sur nous. De nous offrir de la légèreté et du lâcher-prise avec nous-même.

C’est peut-être ça que la carte nous dit: « On a tous le droit à une deuxième chance ». La possibilité de réparer le passé et de repartir léger dans le tourbillon de la vie. On fait tous des erreurs, on a tous pris un jour des mauvaises décisions. Et voilà, que les étoiles s’alignent pour nous offrir cette nouvelle chance. Ok, c’est un peu tiré par les cheveux, mais pas tant que ça. On avait prévu d’écrire un article sur BLACK SEA DAHU en novembre 2022 avant leur concert à Nîmes mais on a pas eu le temps et comble de malchance, le concert a été annulé. Rien ne s’est passé comme prévu. Et voilà que début d’année 2023, le groupe annonce une nouvelle date le 31 Mars à Paloma (Nîmes). Il est là notre signe d’abondance. Ce petit indice qui nous montre le chemin. Et on saisit notre chance, en entamant avec humilité et détermination la route de l’oracle. Que vous y croyiez ou pas au signe, à la cartomancie, aux prophéties, ce qui compte c’est de faire ce pas vers l’avant, cette envie de changer ce destin qui ne vous convient plus. On part donc sur les traces de Black Sea Dahu.

Une Histoire de famille et d’amis

C’était avec impatience que nous attendions le retour de Janine Cathrein et son groupe Black Sea Dahu. Le 1er album intitulé White Creatures sorti en 2018 nous avait beaucoup touchés. La voix de Janine avec son timbre grave et profond nous avait impressionnés.

Photo prise sur: https://frequenzy.nl/indie/

Originaire de Zurich, le groupe d’indie folk orchestral (oui, n’ayons pas peur des mots) mené par la chanteuse, compositrice et interprète Janine Cathrein, revient après 4 ans d’absence avec ce nouvel album nommé I Am My Mother. La formation est composée de 6 musiciens dont 2 membres de la famille de Janine et des amis. Cette proximité familiale et amicale se ressent lors des captations live du groupe. En effet, le groupe est en symbiose et cela rajoute de l’intensité musicale.

Un album orchestral

C’est en seulement 23 journées intenses que l’album a été enregistré. Une véritable prouesse musicale tant par la qualité que l’intensité des morceaux, qui dépassent toutes nos attentes. Le groupe produit 7 titres.

On perçoit dès la première écoute que la formation a évolué sur la composition de la musique. Les morceaux sont beaucoup plus riches, plus étoffés. Les 6 musiciens ont trouvé leurs sons à eux, leurs équilibres. On est comme en suspension dans le vide à l’écoute de leurs chansons. C’est d’une douceur et d’une profondeur renversantes.

Glue est le 1er single que sort le band pour présenter l’album. Il marque aussi un tournant car c’est la première chanson de Black Sea Dahu écrite au piano. Tout au long du titre et de l’album Janine nous impressionne par ses envolées lyrique soutenue par les harmonies vocales des autres musiciens. C’est d’une justesse incroyable. Le clavier vintage rajoute un coté intemporel à l’ambiance de la musique.

Captation live: Black Sea Dahu-Glue

C’est rare de voir une formation d’indie folk aussi importante. Sur la captation live du titre I’Am My Mother, on comprend que chacun apporte sa part de magie. Une chanson avec des arrangements orchestraux de toute beauté qui nous emporte loin au dessus des étoiles.

Captation live: Black Sea Dahu – I’Am My Mother

Le dernier morceau que l’on a choisi de vous faire découvrir est One and One Equals Four. Le piano est très présent dans les nouvelles compos de Black Sea Dahu. Notamment sur ce titre-là. La présence de cordes ajoute de l’intensité à la chanson. Il y a comme un sentiment de mélancolie dans la voix de Janine. C’est touchant de justesse et de sincérité. La chanteuse aborde des thèmes très personnels comme la démence de sa grand-mère, l’estime de soi et la confiance en soi face à sa famille mais aussi des thèmes plus universels comme la planète et sa détresse, l’amour.

Black Sea Dahu: One and One Equals Four

White Creatures, pépite folk

On fait juste une piqûre de rappel si vous êtes passés à coté du 1er album de Black Sea Dahu. Sorti en 2018, il sonne beaucoup plus folk. Les compos ont de très beaux arrangements. Plus lumineux que le dernier album. Dans ce premier disque, on sent un travail considérable, tant dans l’écriture que dans l’orchestration des morceaux. Et on ne se lasse pas de l’écouter.

Captation live Black Sea dahu – WHITE Creatures
Captation Live Black Sea Dahu: In case i fall for you

Nous avons réparé le passé en vous parlant enfin du magnifique groupe d’indie folk orchestral Black Sea Dahu. Le dernier album I Am My Mother transcende l’alchimie du groupe. C’est beau de voir comment le sextet a évolué. La voix grave et intense de Janine mêlée au folk orchestral du groupe est tout simplement fantastique. La justesse des arrangements et la sincérité de l’interprétation lyrique nous ont bouleversés. Janvier ne pouvait pas mieux commencer que ça. L’oracle nous l’avait prédit, l’abondance est aussi dans la beauté de la musique de Black Sea Dahu.
Bonne année 2023, puisse l’oracle vous porter bonheur.

Écrit par :

Aina dit l’aigleguerrier/ Rédacteur en chef- Chroniqueur : Ma vie est un Meltingpot de rencontres, d’univers différents. J’aime refaire le monde au comptoir des possibles, discuter philosophie jusqu’au crépuscule.

Please follow and like us:
Quitter la version mobile