Webzine musical sans frontière

bannière du média/webzine Le Sac à Son

BARBARA PRAVI, l’histoire d’une femme

Suivez-nous sur nos différents réseaux:

Temps de lecture : 2 min

Credit photo : @shotbybakar / graphisme @remimedi_

Barbara Pravi, c’est l’artiste, la femme dont j’ai décidé de vous parler aujourd’hui.
Elle est parolière, musicienne, chanteuse et bien plus.
A travers sa musique et ses textes en français, elle raconte des moments de sa vie plus ou moins douloureux, des expériences qui l’ont faite grandir, des moments de partages qui l’ont marquée… Barbara Pravi raconte ses histoires, avec ses mots, avec ses envies et ses émotions !

Barbara est issue de grands parents Serbes ayant fui la guerre.
Retenez que « Pravi » signifie en Serbe, « le vrai », « l’authenticité ».

Elle est née à Paris et a grandi au milieu des livres et de la musique.
Le chant, les textes, l’écriture, la musique, tout cela la passionne depuis son enfance. Et après l’enfance vient l’adolescence, puis la recherche de soi, de ses envies, de ses désirs… Barbara Pravi jongle à ce moment là entre des études de droit qui ne la passionnent pas vraiment et un travail en tant que serveuse. Elle sera serveuse pendant 5 ans dans différents bars parisiens.
C’est en 2014, pendant cette période, qu’elle fait la rencontre d’un auteur, qu’elle commence à envisager de devenir chanteuse et plus seulement dans sa tête. C’est à ce moment là aussi que sa meilleure amie trouvera les mots justes pour la pousser un peu sur ce chemin. Et ce sont toutes ces choses qui vont l’emmener à vivre pleinement sa passion.
La première chanson qu’elle sort s’appelle « Amour impoli » et permettra à Barbara de signer son premier contrat dans une maison de disques.

Le commencement d’une riche histoire

Et puis, on ne l’arrêtera plus ! Et cela pour notre plus grand bonheur.

En 2016, elle interprète « On m’appelle Heidi« , qui est la version française du générique du film Heidi.

Elle décroche ensuite, toujours en 2016, un rôle dans le spectacle musical « Un été 44« .

L’année suivante, elle sort son 1er EP éponyme. Je vous partage le titre « Pas grandir » qui en est extrait :

Pas grandir – BARBARA PRAVI

En 2018, sort un duo avec Calum Scott : « You are the reason« .

Écrire et réécrire

Toujours en 2018, au sein d’un collectif de 39 femmes, elle enregistre « Debout les femmes » qui est une réécriture du titre « Le chant des marais« . Ce dernier est l’adaptation en français d’un chant allemand composé en 1933 par des prisonniers d’un camp de concentration en Allemagne. « Le chant des marais« , a été, entre autres, entendu lors de la cérémonie d’hommage à Simone Veil.
« Debout les femmes » est devenu l’hymne du Mouvement de Libération des Femmes.

En 2019, elle sort son single « Le Malamour« . Ce texte parle des violences faites aux femmes.
Barbara lie ensuite ce titre avec une réécriture du texte « Notes pour trop tard » d’Orelsan en featuring avec Ibeyi. Cette réécriture m’a marquée, beaucoup, comme elle a marqué sa carrière. Le clip sort le 8 mars 2019.
Je vous laisse écouter ces deux titres, « Le Malamour » et « Notes pour trop tard » :

Le Malamour – BARBARA PRAVI
Notes pour trop tard (réécriture) x Le malamour – BARBARA PRAVI

En parlant de réécriture, Barbara Pravi a aussi réécrit le texte « Kid » d’Eddy de Pretto, en version féminine :

2020

Et puis arrive cette année, 2020. Elle sort au début de l’année un EP nommé « Reviens pour l »hiver » dont voici un titre :

Personne d’autre que moi – BARBARA PRAVI

Au cours de cette année, elle sort également deux singles qui personnellement me bouleversent. Par les mots, l’interprétation, l’émotion.
Le premier est « CHAIR« , qui raconte encore une fois un moment marquant de sa vie. Ce morceau parle de l’avortement. Les mots et le clip sont d’une sincérité incroyable.

CHAIR – BARBARA PRAVI

Et puis « Voilà« , ce titre dévoile encore un peu plus de cette fille aux yeux noirs et de son rêve fou…

Voilà – BARBARA PRAVI

Je termine en vous partageant une conférence qu’elle a donnée dernièrement . Celle-ci vous permettra de mieux comprendre ses histoires et de répondre peut-être à quelques questions, ou à vous en poser des différentes.

« A tous ceux qui, comme moi… » | Barbara Pravi | TEDxEMLYON

« Il n’y a pas d’ambition trop grande, pas de rêve trop petit »… N’oubliez pas que tout est possible !

Photo de couverture : Lëa LEONETTI-MAUGUIN

Ecrit par:

Lëa / ChroniqueuseSunday MorningPlaylists du lundi. J’aime également et de plus en plus parler derrière le micro pour notre émission radio sur Raje.
Au plaisir de vivre la musique avec vous !

Please follow and like us: