Chargement

La Playlist du Lundi : Le Sac à Son x Tinals 2019

Tinals 2019 approche ! On sent déjà l’odeur du rock cradingue et de la pop douce, de la bière renversée sur tes pompes, des frites de 2h du mat, de la bonne transpi dans le club. On voit déjà le coucher de soleil derrière la grande scène, les flamants roses qui semblent prendre vie après quelques verres, les potes qui vivent leur meilleure vie. Et, surtout, on sait qu’on va en prendre plein les oreilles. Qu’on n’a qu’à se laisser porter par la programmation, toujours surprenante, jamais à côté.

Pour les non initiés, Tinals c’est This is not a love song. Pour nous le meilleur festival de musique indépendante français. Bon, on manque sérieusement d’objectivité on ne va pas se mentir. Parce qu’il se tient à la maison : Paloma, la scène de musiques actuelles (Smac) de Nîmes. Sept ans qu’on ne loupe pas ce rendez-vous. Qu’on l’attend toute l’année afin de profiter de chaque instant. Cette 7e édition, elle se tiendra du 30 mai au 1er juin pour trois soirs (jeudi, vendredi, samedi) de découvertes musicales et de franche rigolade.

On vous le disait, vous pouvez y aller les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes. Le genre de festoche où tu te fous complètement de ne connaître que trois artistes sur l’affiche car tu sais qu’elle regorge de pépites encore inconnues de tes synapses mais qui vont faire grimper la sérotonine dans ton petit corps.

Mais nous on aime bien décortiquer la prog quand même. Pour s’émerveiller à l’avance de ce qui va nous faire chavirer en live. Et aussi pour vous donner envie à vous, sondeurs et sondeuses, de vous joindre à l’aventure.

Voici donc la playlist Sac à Son x Tinals 2019. Libre à vous de tout découvrir en amont, de lancer la lecture aléatoire, de repérer quelques noms. A ta guise, sondeur !

Et pour laisser le mystère planer et l’envie monter, on te fait découvrir la prog avec 3 mots par artiste/groupe.

Jeudi 30 mai :

Ron Gallo : retro – Tennessee – cinglant

Shellac : mythique – mystique – minimaliste

Rhino : MPC – Joie – Enfants (parce qu’une classe de 5e du collège Jules-Vallès jouera avec lui, ça vaut le coup de préciser)

Men I Trust : suave – envoûtant – affriolant

Mick Strauss : mystérieux – déconnecté – blues

The Inspector Cluzo : rock – écolo – engagé

Channel Tres : dansant – épicurien – house

Wallows : nerveux – adolescent – lo-fi

Le SuperHomard : feel good printanier

The Nude Party : californien – sixties – barré

Fat White Family : acide – industriel – déjanté

Built to Spill : complexe – évident – poétique

CHAI : kawaii – punk – féministe

Aldous Harding : planant – charmeur – onirique

Black Midi : math – virtuose – syncope

Kurt Vile and The Violators : nonchalant – solaire – admirable

The Messthetics : trio – instrumental – génies

Vendredi 31 mai :

Courtney Barnett : songwritting – qualitatif – musclé

Methyl Ethel : prodige – aérien – rêveur

Tomberlin : intime – doux – salvateur

Lou Doillon : frenchy – pop-rock – intriguant

Rico Nasty : anticonformiste – déterminé – féminin

Stephen Malkmus & the Jicks : inspirant – amerloque – indie

Boy Pablo : macdemarcesque – surf – djeuns

Delgres : rebellion – brut – créole

Big Thief : automatique – autobiographique – candide

JPEG Mafia : flow – transe – cynique

DâM-Funk : groovy – influencé – posé

Yaeji : hybride – flottant – multicolore

James Blake : profond – enivrant – parfait

Lizzo : attitude – charme – subversion

Samedi 1er juin

Scarlxrd : rage – viscéral – weirdo

MorMor : atypique – pop – soul

Cola Boyy : disco – vintage – militant

Fontaines DC : punk – sauvage – irish

Rendez Vous : putain trop hâte

Jim Younger’s Spirit : psyche – narratif – torturé

Dirty Projectors : singulier – fantasque – aigu

Low : quiétude – électronique – lourd

Shonen Knife : jap – meufs – reprises

Warm Drag : décomposition – captivant – astral

Genesis Owusu : chaud – indolent – palpitant

Rinôçerôse : frappadingue – novateur – affranchi

Wednesday Campanella : J-pop – OVNI – ondoyant

Johnny Mafia : reverb – explosif – juvénile

Shame : british – contagieux – survolté

Pinky Pinky : coquin – libre – observateur

Prettiest Eyes : débridé – fuzz – éruptif




Photo : Olivier Scher

Texte : Jessica