Chargement

Sunday#Morning : L’été indien existe avec Iguane Death Cult.

Coucou la Famille Sac à Son !

On est dans le déni total ! Non, c’est pas la rentrée !

Et pourquoi on dit ça ? Bordel, il fait encore 30°C dehors, soleil doré, la nuit tombe encore tard. Il y a des chouettes soirées à faire dehors ! Nous il nous en faut pas plus pour oublier le reste !

On est toujours motivé pour faire l’apéro ! Et vous ? On sait que dans un article précédent on vous parlait de « reprise de sport, repas sain, dormir à des heures normales » mais bon on peut faire un report exceptionnel.

Pour le moment le plus important, c’est de profiter de ce beau temps et de cette énergie que l’on a encore en nous pour faire durer le plus longtemps possible ce sentiment de liberté que nous ont procuré les vacances !

Et après ça, oui on retournera dans notre routine « Métro – Boulot – Apéro »

Pour le moment, c’est l’été indien dans Le Sac à Son. Pour prolonger cette sensation d’évasion, on vous fait découvrir Iguana Death Cult.

En écoutant ce groupe, on s’est dit de suite : »Mais comme ça sent bon l’aventure, les vacances, l’été indien ». C’est le groupe hollandais le plus surprenant du moment. Ils sont cinq et nous viennent de Rotterdam. Ils sont dynamiques, fougueux et surtout ils font pas semblant de brancher les guitares !

Photo google : Discogs

Liquify est le nouveau titre sorti en Août 2019 de leur prochain album Nude Casino, qui sortira le 25 octobre via Innovative Leisure. Un riff de guitare post-punk qui ouvre la voie au rocker groovy des années 80 qui frappe fort avec des riffs angulaires.

On ne peut pas rester impassible devant leur musique. Ils ont dévoilé en 2017 leur excellent premier album The First Stirrings Of Hideous Insect Life. Guitare saturée à la King Gizzard & The Lizard Wizard, l’album commence avec le morceau « Pyramids » complètement survolté. Battement à toute allure, on est emporté par la folie du morceau !

Ce groupe pourrait être placé sur ta playlist « La fête à la maison » aux cotés de Parquet Courts, Ty Segall ou Télévision.

On souffle l’idée si quelqu’un nous lit du Festival « This is not a love song » de les programmer. Leur réputation de live n’est plus à faire. On aimerait tellement voir ça.

En écoutant le morceau « Bright lights« , on ne peut s’empêcher de penser à nos copains de Johnny mafia, on y retrouve la même fraicheur. C’est pétillant ! Le gimmick de la guitare te reste incrusté dans la tête. Idéale pour aller surfer la vague et à défaut de vague, regarder passer les filles ou bien les garçons sur la plage.

Vous vous sentez un peu plus en vacances, plus à la cool ! C’est l’esprit Surf Attitude qui t’envahit ! Si c’est le cas,on aura réussi notre pari. Celui de te faire penser à autre chose. L’été indien n’est pas un mythe mais bien une réalité. Il se prolonge au son de Iguana Death Cult.

Peace & rock’n roll

Photo & texte : Aina