Chargement

Sunday # Morning spécial Tinals 2019 #1 : Off the Wagon

Tinals 2019 approche ! On sent déjà l’odeur du rock cradingue et de la pop douce, de la bière renversée sur tes pompes, des frites de 2h du mat, de la bonne transpi dans le club. On voit déjà le coucher de soleil derrière la grande scène, les flamants roses qui semblent prendre vie après quelques verres, les potes qui vivent leur meilleure vie. Et, surtout, on sait qu’on va en prendre plein les oreilles. Qu’on n’a qu’à se laisser porter par la programmation, toujours surprenante, jamais à côté.

Pour les non initiés, Tinals c’est This is not a love song. Pour nous le meilleur festival de musique indépendante français. Bon, on manque sérieusement d’objectivité on ne va pas se mentir. Parce qu’il se tient à la maison : Paloma, la scène de musiques actuelles (Smac) de Nîmes. Sept ans qu’on ne loupe pas ce rendez-vous. Qu’on l’attend toute l’année afin de profiter de chaque instant. Cette 7e édition, elle se tiendra du 30 mai au 1er juin pour trois soirs (jeudi, vendredi, samedi) de découvertes musicales et de franche rigolade.

On vous le disait, vous pouvez y aller les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes. Le genre de festoche où tu te fous complètement de ne connaître que trois artistes sur l’affiche car tu sais qu’elle regorge de pépites encore inconnues de tes synapses mais qui vont faire grimper la sérotonine dans ton petit corps.

Mais nous on aime bien décortiquer la prog quand même. Pour s’émerveiller à l’avance de ce qui va nous faire chavirer en live. Et aussi pour vous donner envie à vous, sondeurs et sondeuses, de vous joindre à l’aventure.

Jusqu’au Tinals, nos Sunday Morning, rdv découverte du dimanche, seront donc dédiés à la prog du festival. On commence par un artiste local : Off the Wagon. Découvert sur les ondes de Raje dans l’émission 33 tours/minute des copains de Come On People, on n’était pas vraiment surpris de le découvrir à l’affiche du Tinals. Eh oui, Come On People, se charge de la prog en étroite collaboration avec Paloma et pour notre plus grand plaisir.

Off The Wagon, c’est donc le projet solo de Richard, qui a vu le jour en 2017 à Montpellier. Le type, c’est un groupe à lui tout seul. Il réussit la prouesse de jouer seul en scène de la batterie et de la guitare, agrémentés de pédales de boucles, pédales d’effets et pads en tout genre. Entre post-punk et indie-rock, le résultat ultra-rythmique est juste à se damner. Une performance scénique que l’on a grand hâte de découvrir sur scène. Ce sera vendredi 31 mai. A ne louper sous aucun prétexte !

Texte : Jessica

Photo : Lydia Chassier