Chargement

Sunday # Morning : Th Da Freak

Dimanche. Ne serait-ce pas le jour parfait pour les découvertes musicales ? Tu n’as rien d’autre à faire que te laisser porter par la vie. La savourer dans ses instants les plus insignifiants comme les plus précieux.

Nous, dans le Sac à Son, on est persuadés que la musique agit comme un exhausteur de goût. Elle te fait voir la vie comme elle devrait toujours être : belle et intense. Pas l’intensité où tu te sens débordé, non. Le genre d’intensité qui serre le cœur parce que tu ressens toute la bonté et la beauté autour de toi, d’un coup d’un seul. Ecouter la bonne musique au bon moment, c’est un peu comme quand tu te rends compte que t’es tombé amoureux(se). Ça fout le frisson et le sourire. Ça dirige l’énergie dans tous les sens. Ça te fait rêver éveillé(e).

La dernière fois que j’ai ressenti ça, c’est quand j’ai écouté Th Da Freak. C’était la bonne musique au bon moment. La bonne énergie. Un calme vivifiant. L’impression d’être dans un film californien des années 90. Un(e) adolescent(e) amoureux(se). De quelqu’un ou de la musique, on ne sait plus trop. Peu importe.

Alors merci Th Da Freak. Merci Thoineau Palis pour les compos. Merci tes potes de jouer avec toi. Merci Howlin Banana et Bordeaux Rock d’avoir soutenu ce disque. L’album s’appelle Freakenstein et il ne faut pas en perdre une miette.

Jess