Chargement

La Playlist du Lundi : Let it Shine !

Let it shine ! Juillet, l’heure est propice au joy, le soleil brille et c’est l’heure du road trip –

la Sac à Son’mobile est prête. Les vitres sont ouvertes, les lunettes de soleil vissées sur le nez. Alors qu’on enclenche la première, la galette dans le mange-disque commence à cracher beats, mélodies, notes :

la vie est musique !

C’est dans cet esprit que la playlist a été conçue. Dans un esprit de liberté et de désinvolture musicale où la pluralité sonore n’a d’égale que le frisson de bonheur procuré.

Shoot de chill, groovy shiny song, ol’school beat ou cordes qui frisent, voix mélodiques aux accents lointains ou invitations urbaines teintées d’humaines promesses… dans ce fatras musical une seule exigence : continuer à faire régner la musique en reine de l’été.

Beastie Boys évidemment est de la partie, Gratitude ouvre même le bal à base de lignes saturées sur fond de groove. Dans la Sac à Son’mobile on est déjà en vitesse de croisière et on se laisse glisser sur les portées de notes. L’air est chaud, on est d’autant bien qu’Hello Babe de Kepa vient prendre le relai.

Ça bottleneck sur les cordes, ça sautille, juste ce qu’il faut avant qu’Alex Clare et William Bell ne prennent la suite pour une ambiance pêchue puis smooth.

Changement de cap, avec Nina, de Robert le magnifique et Harder, better, faster, stronger, de Daft Punk. Bienvenue aux notes électroniques à la fraîcheur joyeuse avant de faire retomber le speed avec Your Name de Tricky. Ici on se trip-hop, on se sent bien, c’est doux, c’est sucré, le rêve.

Pour la suite, Mr. Blue Sky de Weezer, All mixed up de Three Eleven et Stardust de Pribiz nous promènent tantôt dans la stratosphère tantôt les pieds sur terre, planche de skate aux pieds avec un rock funk bien trempé avant de faire place à quelque chose de plus joy dans l’esprit. Sunny de Dave Pike : petit interlude.

Prenez le temps de siroter une petite limonade, on va repartir. Mais à la cool, langoureux, avec Come home d’Anderson Paak et Andre 3000. Dans un virage aux abords d’un lac, la guitare de John Butler Trio slide sur les notes de Just Call. Changement de décors avec Giver de K-Flay qui vient donner une note électro-rock-hip-hop, qui donne juste envie de se foutre de tout et de juste kiffer la vie.

Du lourd ensuite avec Game, set & match de The Herbalizer. Pirouette et cacahuète, changement de style, Sia s’invite avec Soon we’ll be fine et fait descendre le speed pour nous faire entrer dans douceur et langueur. Ce que confirmera ensuite Madjical cloudz avec Downtown, petite pépite de son.

Viens, on continue de rêver, l’été est là, on a qu’à étirer le temps. On ira faire du Chachachà de Josean Log le soir autour d’un petit feu de bois, des chamallows grillés au bout des doigts. Et s’il fait chaud, le matin ce sera Coffe cold avec Galt MacDermot – version live qui fait sonner cette fois-ci les cuivres.

Remets tes sunglasses, on reprend la Sac à Son’mobile sur des airs de Deluxe à la Tum Rakak, et tu le sais, on est dans le joy, la vie se vit en soleil, la vie se vit en musique :

let it shine !