Chargement

La Playlist du Lundi : Cheating Soul

Le thème de prédilection de la Soul est l’amour bien sûr, et donc les peines de cœur.

Un sous-genre a même été défini, tellement les chansons parlant d’adultère sont nombreuses :

La cheatin soul (du verbe «to cheat » : tromper).

Alors voici une sélection de nos morceaux préférés abordant ces thèmes.
L’ultime chanson de Cheatin soul est:

  • « If loving you is wrong, I don’t want to be right » écrite par Homer Banks pour le label Stax. Elle raconte l’amour coupable d’un homme marié, père de famille, pour une autre femme.

Nous avons mis mes deux versions préférées parmi tant d’autres (la première sortie est celle de :

  • Luther Ingram en 1972 mais l’année suivante celle d’Isaac Hayes surclasse toutes les autres).

La plupart des chansons ont été produites à Memphis notamment par les Labels Stax (comme le chef d’œuvre absolu d’Otis Redding « I’ve been loving you too long to stop now») et Hi-records (Al Green, Ann Peebles …)

Il y a aussi de la Soul de New Orleans :

  • Allen Toussaint et son tonitruant « Get out of my life woman »,
  • Irma Thomas, Betty Harris, Robert Parker,
  • Ernie K-Doe avec le morceau  « Backstreet lover » écrit par Allen Toussaint ; et là je me dis : mais c’est le thème de « What a feeling » d’Irène Cara, sorti des années plus tard. Hasard ? Plagiat ? On vous laisse juge…

Un peu de Motown aussi :

  • Gladys Knight & the Pips
  • Marvin Gaye avec un titre pour le moins explicite « You can leave but it’s going to cost you » extrait de son concept album « Here my dear » consacré à sa rupture, son divorce : un vrai règlement de comptes sur disque.

La scène contemporaine :

est représentée par:

  • Alice Russell
  • Hannah Williams
  • Sharon Jones
  • Lee Fields
  • Amy Winehouse (avec un bon gros sample du «Ain’t No Mountain High Enough » de Marvin Gaye et Tammi Terrell).

Et pour finir un morceau fleuve, une symphonie soul, d’Isaac Hayes, décidément le maître du genre.

Il est donc beaucoup question d’amants, de maîtresses, de mensonges, de ruptures, de déceptions. Il y a pas mal de larmes, de colère aussi.

Malgré tout, cette musique n’est pas forcément plombante, au contraire, elle peut accompagner, réconforter. Ce qui est caractéristique de la Soul, c’est le côté simple et direct des textes et la sincérité de l’interprétation.

On trouve toujours une chanson adaptée à chaque situation, à chaque état émotionnel et c’est ça qui est bon !

Texte : Jérome

Photo : Aina